GuidesAccueil

Saint-Crépin

Étymologies et toponymes

:

Sponsor

saint-crepin-05
<Cliquez l'image>


TToponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Saint-Crépin

saint-crepin-05


tFrançais Saint-Crépin
 
tPopulation 600
tGentilé saint-crépinois
tSuperficie 46,30 km²
tDensité12.96 /km²
 
tLatitude 44°42'0" N
tLongitude 6°36'60" E
tLatitude44.700001
tLongitude6.600000


Rue Bric et Brac

TÉtymologies et toponymes

Saint Crépin se retrouve sous la forme latine Sanctus Crepinus dès le XI° siècle, dans un cartulaire d'Oulx. En 1180, le cartulaire de Saint Victor signale l'existence d'un castrum avec un Castrum Sancti Crispini. Saint Crépin, honoré avec Saint Crépinien, était, semble-t-il natif de Rome.

Chrétiens, ils exerçaient le métier de cordonniers à Soissons. Dénoncés pour leur choix religieux, ils furent conduits devant l'Empereur Maximien qui passait dans la région. Refusant d'abjurer leur foi, ils furent torturés, à la mode de l'époque allant de l'introduction de tiges de roseaux sous les ongles, en passant par les séjours dans l'huile bouillante, ou le jet dans la rivière avec un lest conséquent. Aucune de ces méthodes ne venant à bout de la foi des deux hommes, et les miracles se multipliant pour les sauver, l'Empereur les fit classiquement décapiter au petit matin ; ils sont enterrés à Rome, église de San Lorenzo.

tHameaux et quartiers

tNoms de rues