GuidesAccueil

Saint-Laurent-du-Cros

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TSaint-Laurent-du-Cros

En plein Champsaur, dominant la vallée du Drac, Saint-Laurent-du-Cros peut nous sembler anodin. Pourtant Saint-Laurent-du-Cros recèle des marais importants pour la faune et la flore ainsi que les vestiges de cette voie de chemin de fer qui ne sera jamais terminée et restera fantôme. Attention le train fantôme va passer, et vous pourrez le voir ou l'entendre, une nuit sans lune, en février, et seulement si vous êtes près de la ligne à minuit précise.

Le train fantôme est ponctuel, soyez-le aussi !


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Saint-Laurent-du-Cros

saint-laurent-du-cros


tFrançais Saint-Laurent-du-Cros
tOccitanSant-Laurenç-do-cròS
 
tPopulation 500
tGentilé
tSuperficie 12,69 km²
tDensité39.4 /km²
 
tLatitude 44°39'0" N
tLongitude 6°7'0" E
tLatitude44.650002
tLongitude6.116670


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux.

Elles sont aussi le fait d'amateurs et sont donc à la portée de chacun d'entre nous.

Toponyme

saint-laurent-du-cros

Saint-Laurent-du-Cros, en vivaro-alpin Sant-Laurenç-dos-Cròs, est attesté pour la première fois connue en 1152 sous la forme latine Santus Laurencius puis se retrouve en 1179 sous Ecclesia de Santii Laurencii. Le Cros est hameau attesté en 1377 sous la forme latine Crossum.

Si Saint Laurent est des plus célèbres, un Cròs occitan correspond à un creux et se retrouve dans de nombreuses utilisation allant de la fosse à fumier - en Ariège, au berceau de bébé dans d'autres régions. Ici, il semble que ce Cròs soit une doline peu profonde et fertile.

Blason

saint-laurent-du-cros

Saint-Laurent-du-Cros
porte

de gueules à une épée d'or, la pointe en bas posée en bande, accostée de deux dauphins d'or crêtés, barbés, lorés, peautrés et oreillés de sable

Patrimoine

TPatrimoine de Saint-Laurent-du-Cros

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Saint-Laurent-du-Cros

Tranche héraldique

saint-laurent-du-cros


TTranche héraldique

Lors de votre visite à , vous pourrez peut-être remarquer la présence de blasons, anciens ou modernes, sur de vieilles portes, murs ou vitraux.

Cliquez le lien correspondant à l'ordre d'Ancien Régime qui vous intéresse

Dicton du jour

saint-laurent-du-cros


TDicton

Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

saint-laurent-du-cros


TFrançois-Xavier - Missionnaire mort en Chine

Né près de Pampelune, François-Xavier quitte sa Navarre pour étudier à Paris. Brillant, en colocation avec Ignace de Loyola, il est nommé titulaire d'une chaire à Beauvais. François-Xavier part pour l'Inde, à Goa, et y reste dix ans. Poussant à l'est, il s'installe aux Moluques, puis part pour le Japon et y fonde les premières communautés chrétiennes. Partant pour la Chine, il meurt à l'île de Sancian. Nous étions le 2 décembre 1552. François-Xavier est saint patron des missionnaires.

Blagounette

saint-laurent-du-cros


TEt toc - Année 1895

Le retour du printemps a amené à Paris pas mal de bonnes gens de la campagne. Chez un commerçant du Marais, on donne l’hospitalité à un cousin qui visite pour la première fois la capitale. Au dessert, on l’invite à chanter avec sourire narquois.
- Je ne chante jamais ! s’excuse-t-il.
- Alors sifflez ! s’écrie un loustic.
- J’avoue que je sais siffler, dit le paysan ; ça m’arrive souvent à la campagne, mais c’est quand les bêtes sont loin...