GuidesAccueil

Varennes

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TVarennes

Varennes est une commune en département de Somme qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 200 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Varennes

varennes-80


tFrançais Varennes
tCh'picardVareinne
 
tPopulation 200
tGentilé
tSuperficie 7,24 km²
tDensité27.62 /km²
 
tLatitude 50°3'60" N
tLongitude 2°32'60" E
tLatitude50.049999
tLongitude2.533330


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

varennes-80

Varennes
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Varennes

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Varennes

Dicton du jour

varennes-80


TDicton



Janvier le frileux,
Février le grésilleux,
Mars le poudreux,
Font tout l'an plantureux

Saint du jour

varennes-80


TSerge de Syrie, Saint, martyr en Syrie

Il semble que Serge fut officier romain et commandait un régiment de supplétifs, la Schola Getilium, au service de Rome. Chrétien, il refusa de renier sa Foi et fut condamné à mort avec un de ses officiers, Bacchus.

Flagellé, Bacchus meurt rapidement, Serge torturé sera finalement décapité. Il fut objet d'une immense vénération en Syrie, en un lieu appelé Rosafa. Il meurt un 7 octobre vers l'an 300.

Blagounette

varennes-80


TTac au tac - Année 1883

Aux Tuileries, deux jeunes filles ne s'appréciant guère se promènent l'une derrière l'autre. L'une barbouille un papier avec un crayon puis, le froissant, le jette derrière elle sans ménagement. L'autre le ramasse puis, la hélant, lui rapporte son papier en lui disant:
- Je ne savais pas que tu savais écrire..
- Tiens, tu sais donc lire ? lui répondit l'autre avec étonnement.