GuidesAccueil

Alpes-Maritimes

Étymologies et toponymes
Péone
Péone: Elles décorent l'église...

Sponsor

alpes-maritimes
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


Alpes-Maritimes

alpes-maritimes
tFrançais Alpes-Maritimes
tFrançaisAlps Maritims
tPopulation 1 082 465 hab
tGentilé Maralpins
tSuperficie 4 299,00 km²
tDensité251.79 hab/km²
tLatitude 43°40'21" N
tLongitude 7°12'55" E
tLatitude43.672583
tLongitude7.198534

Rue Bric et Brac

Étymologies et toponymes

  • Aiglun - Eiglù

    Aiglun, en provençal Aiglun, se retrouve en 1039 dans les cartulaires de l'abbaye de Saint Victor de Marseille. Nous retrouvons ce toponyme en Aigledunum au XIII° siècle ; forme intéressante qui nous informe sur l'origine celtique de ce mot avec un -dun caractérisant un espace fortifié, citadelle située sur une hauteur plus ou moins élevée.

    Tout comme son homonyme des Alpes-de-Haute-Provence, le radical dériverait du mot latin Aquila - l'aigle.

  • Amirat - Amirat

    Amirat, idem en occitan, est attesté en 1126 dans le cartulaire de l'abbaye de Lérins avec un Willelmi de Amirad, Wilhelm d'Amirat. Nous retrouvons ce toponyme en 1204 avec un castrum de Anmirat; l'origine latine de ce toponyme ne laisse planer aucun doute et rappelle que ce village avait quelque chose d'admirable avec des Admiror, Admirantus qui rappellent cette idée. L'ancien village, installé sur les pentes méridionales des Rochers de Notre-Dame, avait sans doute, par sa situation, quelques chose d'admirable; peut-être la qualité de vie, suivant les critères de l'époque.

  • Andon - Andoun

    Andon, avec un occitan Andon e Torenc rappelant aussi l'habitat de Thorenc, est attesté en 1038 pour la première fois connue dans les écrits. Le texte concerné citant la seigneurie d'Andon et le château concerné, certainement une motte féodale maintenant disparue. En 1180, le sens proposé à ce toponyme est celui de source et l'auteur signale un Andaon. Peut-être pourrions-nous rapprocher ce toponyme du gaulois avec un Vieil Oppidium que l'on retrouverait en Breton sous la forme Hen Dun; Hen étant un mot du vieux breton, toujours usité en breton vannetais et signifiant vieux, ancien. Vous pouvez retrouver cet usage dans le toponyme Hennebont, le vieux pont.

  • Antibes - Antibol

    Antibes, en provencal Antibol, était, à son origine un comptoir massaliote cité sous le nom d''Antipolis' - 'Antipoleos'.

    Ce comptoir fut le plus comptoir le plus avancé des massaliotes au III° siècle avant JC. Il fut édifié pour combattre les pilleurs celto-ligures qui perturbaient le commerce massaliote.

    Sa signification est 'la ville d'en face', par opposition à Nice.

  • Ascros - Als Cròs

    Ascros, avec un occitan Als Cròs, est attesté en 1066 avec certitude. Ce toponyme dérive de Cros rappelant une cavité ou une grotte; ici au pluriel, il rappelle les grottes qui, par le passé, voyaient une procession à bravade annuelle s'y rendre les jour des Rogations. Il est intéressant de rappeler la découverte de trois bracelets en bronze dans ces grottes, ceci rappelant l'ancienneté de cet habitat. Nous pouvons aussi nous interroger sur cette procession; ne serait-elle pas la christianisation d'un mouvement plus ancien ?...

  • Aspremont - Aspramont

    Aspremont est attesté en 1060 sous la forme latine Aspermum. La signification de ce toponyme est aisée: il signale un mont âpre, escarpé, difficile d'accès.

  • Auribeau-sur-Siagne - Auribeu

    Auribeau-sur-Siagne, en occitan Auribèu, dérive du latin Auribellum et déja attesté au XI° siècle et nous le trouvons aussi sous la forme Auribel. Ce toponyme semblerait signifier une place au vent fougueux, régulier, puissant...

  • Auvare - Auvara

    Auvare, en occitan Auvara, est attesté sous la forme Aozara vers 1200. Totalement obscure, ce toponyme semble dériver du ligure mais reste inexpliqué.

  • Bairols - Bairuòls

    Bairols, en occitan Bairòls, est attesté au XI° siècle sous la forme latine Bairolium. Ce toponyme pourrait dériver d'une racine ligure Ber- rappelant un plateau élevé; ce qui correspondrait avec la morphologie des lieux.

  • Beaulieu-sur-Mer - Bèuluec de Mar

    Beaulieu-sur-Mer, en occitan Bèuluec de Mar, dérive du Bello Loco de 1155 et signifie simplement Beau Lieu. Très courant, ce toponyme définissait un lieu d'habitation agréable, sûr, protégé, ayant une belle vue, etc...

  • Beausoleil - Bersorelh

    Beausoleil, en occitan Bèusoleu, est une commune très récente; elle est née le 10 avril 1904 d'une séparation de la commune de La Turbie. Dès 1894, les habitants de la commune à venir demandent que le territoire communal actuel soit détaché de la commune mère; cela en raison du boom économique de Monaco, principauté dont Beausoleil est limitrophe. Ce toponyme a donc été crée de toute pièce pour répondre aux besoins du tourisme naissant de l'époque.

  • Belvédère - Barver

    Bèlvédère, en occitan Barver. Connu dès le XII° siècle sous la forme Belvédèr, ce toponyme dérive du latin et signifie Belle vue.

  • Bendéjun - Bendejun

    Bendéjun, en occitan Bendejun, est attesté en 1030 dans un chartier de Saint-Pons où Pons, évêque de Nice donne l'église de Bendéjun et ses subsides au monastère de Saint-Pons. Bendéjun y est signalé la présence d'une villa appelée Bec de June. Il semblerait que ce toponyme soit d'origine celte ét dériverait de Beg Dunum ou Ben Dunum qui signifierait Fort de la pointe ou fort situé sur une pointe, promontoire. Il dériverait alors de Beg ou Penn, pointe, cap, promontoire rocheux et Dun - fort, oppidium. Le mot Beg est toujours utilisé en breton vannetais pour désigner une pointe rocheuse et Penn désignant un cap, ou promontoire rocheux.

  • Berre-les-Alpes - Berra

    Berre-les-Alpes, en provençal Bèrra, est attesté en l'an 1108 avec un Castel Berre ou un Berra en 1149. Ce toponyme dérive de Beria, mot bas-latin signifiant plaine.

  • Beuil - Buelh

    Beuil, en provençal Buelh, est attesté sous la forme latine Castrum Boliacum que nous retrouvons plus tard sous les formes Ambolicenses, Bolium, Boliaco, Bolio. Cet ancien fief des Grimaldi fut lieu de passage et de relais des voyageurs romains puis gallo-romain montant ou descendant de Cimiez; la situation, aux portes des gorges du Cians, explique cet intérêt.

    L'appellation Ambolicences est intéressante et permet de rapprocher ce toponyme du mot celte Ambo: gué, lieu de passage sur une rivière; toponyme que nous retrouvons en Bretagne avec Ambon, commune morbihannaise.

  • Bézaudun-les-Alpes - Beudun


  • Biot - Biòt


  • Blausasc - Blausasc


  • Bonson - Bonson


  • Bouyon - Bolhon


  • Breil-sur-Roya - Brelh de Ròia


  • Briançonnet - Briançonet


  • Cabris - Càbris


  • Cagnes-sur-Mer - Canha-de-Mar


  • Caille - Calha


  • Cannes - Cana


  • Cantaron - Cantaron


  • Cap-d'Ail - Cau d'ai


  • Carros - Carruòs


  • Castagniers - Castanhiers


  • Castellar - Castelar


  • Castillon - Castilhon


  • Caussols - Caussòus


  • Châteauneuf-d'Entraunes - Castèunòu-d'Entraunes


  • Châteauneuf-Grasse - Castèunòu de Grassa


  • Châteauneuf-Villevieille - Castèunòu e Vilavièlha


  • Cipières - Cipieras


  • Clans - Clans


  • Coaraze - Coarasa


  • Collongues - Colongas


  • Colomars - Colomars


  • Conségudes - Consegudas


  • Contes - Còntes


  • Courmes - Cormes


  • Coursegoules - Corsegolas


  • Cuébris - Cuèbri


  • Daluis - Daluèis


  • Drap - Drap


  • Duranus - Duranùs


  • Entraunes - Entraunas


  • Escragnolles - Escranhòla


  • Èze - Esa


  • Falicon - Falicon


  • Fontan -


  • Gars - Gars


  • Gattières - Gatièras


  • Gilette - Gileta


  • Gorbio - Gòrbi


  • Gourdon - Gordon


  • Grasse - Grassa


  • Gréolières - Greulieras


  • Guillaumes - Guilherme

    Guillaumes, en provençal Guilhermo, est attesté au XI° siècle dans le Cartulaire de la Cathédrale de Nice avec un Villa Talla - actuellement Villetalle ; ceci avec quelques réserves car, au-dessus de Nice, la Cathédrale possédait quelques arpents de terre sous toponyme identique. Certains voudraient faire dériver ce toponyme du Comte Guillaume I° de Provence ; nous pencherions pour un dérivé de Guil-, comme pour Guillestre.

  • Ilonse - Ilonça


  • Isola - Lieusola


  • L'Escarène - L'Escarèa


  • La Bollène-Vésubie - La Bolèna


  • La Brigue - La Briga


  • La Colle-sur-Loup -


  • La Croix-sur-Roudoule - La Crotz de Rodola


  • La Gaude - La Gauda


  • La Penne - La Pena


  • La Roquette-sur-Siagne - La Roqueta de Sianha


  • La Roquette-sur-Var - La Roqueta de Var


  • La Tour - La Torre


  • La Trinité - La Ternitat


  • La Turbie - La Tùrbia


  • Lantosque - Lantosca


  • Le Bar-sur-Loup - So Barn


  • Le Broc - Lo Bròc


  • Le Cannet - Lo Canet


  • Le Mas - Lo Mas


  • Le Rouret - Lo Roret


  • Le Tignet - Lo Tinhet


  • Les Ferres - Sei Ferres


  • Les Mujouls - Lei Mújols


  • Levens - Levens


  • Lieuche - Lieucha


  • Lucéram - Luceram


  • Malaussène - Malaussèna


  • Mandelieu-la-Napoule - Mandaluec la Napola


  • Marie - Maria


  • Massoins - Massoin


  • Menton - Menton

    Menton - idem en Provençal - se retrouve dans les archives dès 1262 sous la forme latine de Mentonum.

    Semblant d'origine ligure - du nom des populations habitant la région avant les celtes - ce toponyme signifierait petite colline d'après certains toponymistes dont Charles Rostaing.

    La morphologie des lieux expliquerait ce toponyme, sans doute un colline assez caractéristique pour servir de repère dans cet univers plutôt montagneux.

  • Mouans-Sartoux - Moans e Sartoù


  • Mougins - Mogins


  • Moulinet - O Morinhet


  • Nice - Niça

    Deux hypothèses expliquent le toponyme de Niçe, en provençal Niça. La première fait dériver Niçe du grec Nikaïa - la victorieuse et s'appuie sur la fréquence de ce type de toponyme dans le monde grecque. La seconde hypothèse fait dériver Niçe d'une racine ligure Nis - eau douce. Le ligure, langue pré-celtique, étant, pour certains auteurs, une langue altaïque, nous avons fait le rapprochement avec Ouss - eau en mongol...

  • Opio - Opiá


  • Pégomas - Pegomàs


  • Peille - Pelha


  • Peillon - Pelhon


  • Péone - Pèunas


  • Peymeinade - Pueigmeinada


  • Pierlas - Pierlàs


  • Pierrefeu - Peirafuec


  • Puget-Rostang - Lo Puget Rostanh


  • Puget-Théniers - Lo Puget Tenier


  • Revest-les-Roches - Lo Revèst


  • Rigaud - Rigaud


  • Rimplas - Rimplàs


  • Roquebillière - Rocabilhiera


  • Roquebrune-Cap-Martin - Ròcabruna Caup Martin


  • Roquefort-les-Pins - Ròcafòrt les Pins


  • Roquestéron - Roquesteron


  • Roquestéron-Grasse - Roquesteron de Grassa


  • Roubion - Robion


  • Roure - Rore


  • Saint-André-de-la-Roche - Sant Andrieu de la Ròca


  • Saint-Antonin - Sant Antonin


  • Saint-Auban - Sant Auban


  • Saint-Blaise - Sant Blai


  • Saint-Cézaire-sur-Siagne - Sant Cesari de Sianha


  • Saint-Dalmas-le-Selvage - Sant Darmàs lo Selvatge


  • Saint-Étienne-de-Tinée - Sant Estève de Tiniá


  • Saint-Jean-Cap-Ferrat - San Jouan de Cap Ferrat


  • Saint-Jeannet - Sant Joanet


  • Saint-Laurent-du-Var - Sant Laurenç de Var


  • Saint-Léger - Sant Leugier


  • Saint-Martin-d'Entraunes - Sant Martin d'Entraunas


  • Saint-Martin-du-Var - Sant Martin de Var


  • Saint-Martin-Vésubie - Sant Martin de Lantosca


  • Saint-Paul - Sant Pau


  • Saint-Sauveur-sur-Tinée - Sant Sarvaor


  • Saint-Vallier-de-Thiey - Sant Valier


  • Sainte-Agnès - Santa Anha


  • Sallagriffon - Salagrifon


  • Saorge - Saorj


  • Sauze - Sause


  • Séranon - Seranon


  • Sigale - Sigala


  • Sospel - Sospèl


  • Spéracèdes - Las Perascedes


  • Tende - Tenda


  • Théoule-sur-Mer - Teula de Mar


  • Thiéry - Tièry


  • Toudon - Todon


  • Touet-de-l'Escarène - Toet


  • Touet-sur-Var - Lo Toit


  • Tourette-du-Château - Torreta d'en Castèu


  • Tournefort - Tornafòrt


  • Tourrette-Levens - Torreta de Levens


  • Tourrettes-sur-Loup - Torretas de Lop


  • Utelle - Uelhs


  • Valbonne - Vaubona


  • Valdeblore - Val de blora


  • Valderoure - Vau de Rore


  • Vallauris - Valàuria


  • Venanson - Venaçon


  • Vence - Vença


  • Villars-sur-Var - Vilar de Var


  • Villefranche-sur-Mer - Vilafranca-de-Mar


  • Villeneuve-d'Entraunes - Villanòva-d'Entraunes


  • Villeneuve-Loubet - Villanòva Lobet