GuidesAccueil

Saint-Martin-de-Clelles

Guides excursionnistes et balades

:

Saint-Martin-de-Clelles

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Saint-Martin-de-Clelles

saint-martin-de-clelles


tFrançais Saint-Martin-de-Clelles
tPopulation 200 hab
tGentilé
tSuperficie 14,72 km²
tDensité13.59 hab/km²
tLatitude 44°51'60" N
tLongitude 5°37'0" E
tLatitude44.849998
tLongitude5.616670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

saint-martin-de-clelles

Saint-Martin-de-Clelles
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Blagounette

saint-martin-de-clelles

saint-martin-de-clellesL'air de rien - Année 1937

Un expéditionnaire dans une administration demande un congé de 48 heures ; il revient 8 jours plus tard.
Son chef l'apostrophe sévèrement.
- Eh bien ! Monsieur, que cela signifie-t-il ? je vous donne 48 heures, vous rentrez 8 jours après !
- Monsieur, vous m'avez donné 48 heures, n'est-ce-pas ?
- Oui mais ce n'est pas huit jours !
- Vous vous trompez ! Je travaille 6 heures par jours soit 8 x 6 = 48 heures. Le compte est bon !
Le chef en tomba de son rond de cuir !

Dicton du jour

saint-martin-de-clelles



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

saint-martin-de-clelles

KMarguerite de Hongrie - Princesse hongroise, dominicaine

Fille de Béla IV, roi de Hongrie, Marguerite intègre le monastère de Veszprem puis fait choix de vie dominicaine. Jeune femme à la spritualité très élevée, elle est rapidement remarquée pour ses qualités. Ayant fait choix de pauvreté, elle partage les dotations que lui fait parvenir son frère, le roi Étienne V°. Fidèle à la règle dominicaine, elle s'assigne aux rudes tâches de la vie monastique au même titre que les autres. L'ascèse et les mortifications lui feront naitre des dons mystiques remarquables. Elle meurt le 18 janvier 1270.