GuidesAccueil

Ambronay

Presse passée

:

Sponsor

ambronay
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Ambronay

ambronay
tFrançais Ambronay
tPopulation 2 300 hab
tGentilé ambrons
tSuperficie 33,55 km²
tDensité68.55 hab/km²
tLatitude 46°0'0" N
tLongitude 5°21'60" E
tLatitude46.000000
tLongitude5.350000

Rue Bric et Brac

Presse passée

tLa fin d'un inventeur célèbre

Ambronay, 12 novembre — M. Anthelme Balmonet, qui eut une très grande part dans l'histoire de l'activité cycliste, vient de mourir à 68 ans, à Ambronay, département de l'Ain, où il s'était retiré depuis 1911. Son invention, on peut le dire, a révolutionné le monde.
Cependant, la bicyclette n'est que la fille du vélocipède inventé bien avant Balmonet. Le vélocipède à deux roues était un appareil portant ses pédales au centre de la roue avant et la vitesse dépendait directement de la grandeur de cette roue.
Dans les années qui suivirent la guerre de 1870, on était arrivé à construire des machines très hautes et assez dangereuses. Ces vélocipèdes, où la roue arrière était toute petite par rapport à la rone avant furent détrônés, il y a une cinquantaine d'années, par la bicyclette, qui permettait d'obtenir des vitesses plus grandes avec une stabilité parfaite, grâce à un système de multiplication simple et ingénieux.
Aujourd'hui, combien de nos çurés de campagne ne se sentent-ils pas un sentiment de gratitude vis-à-vis de la bicyclette, qui leur permet, vu la pénurie sacerdotale, de desservir deux et trois paroisses privées de curé.

LA CROIX - 17 novembre 1931

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !