GuidesAccueil

L'Abergement-de-Varey

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TL'Abergement-de-Varey

Petite commune bien apaisante en pays du Bugey, L'Abergement-de-Varey vous ouvre les portes de ses paysages karstiques où, comme tous karsts, gouffres et grottes abondent. Parmi les riches atours paysagers et patrimoniaux de la commune, vous ne raterez pas les moulins, l'église et la massive tour de la mairie. Vous noterez aussi le Travail: petit abri utilisé pour ferrer les animaux.

Photographies: Mairie de l'Abergement-de-Varey que nous remercions pour son aimable participation.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

L'Abergement-de-Varey

abergement-de-varey


tFrançais L'Abergement-de-Varey
tArpitanL'Abergement-de-Varey
 
tPopulation 248
tGentilé Abergementais
tSuperficie 9,15 km²
tDensité27.1 /km²
 
tLatitude 46°0'26" N
tLongitude 5°25'24" E
tLatitude46.007208
tLongitude5.423366


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux.

Elles sont aussi le fait d'amateurs et sont donc à la portée de chacun d'entre nous.

Toponyme

L'Abergement-de-Varey est attesté pour la première fois connue dans les écrits en 1169 ; dans cette phrase Villa que dicitur l'Arbergementum Sanctis Johannis. Les archives de la maison de Coligny citent l'Albertgiment en 1212 et en 1288 avec un Albergamentum.

En arpitan, un Abergement était un territoire donné par un suzerain à son vassal - paysan ou non, moyennant redevance annuelle. Ce mode de location à très long terme avait pour but de favoriser le défrichement des terres et le développement agricole.

Blason

abergement-de-varey

L'Abergement-de-Varey
porte

d'azur à une montagne d'or de trois coupeaux, surmontée d'une étoile du même

Patrimoine

TPatrimoine de L'Abergement-de-Varey

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de L'Abergement-de-Varey

Presse passée

TUn sous ou 5 centimes ?

Auriez-vous jamais supposé que mettre sur un journal un sou au lieu de 5 cts pourrait amener intervention du parquet ? Non ! Et bien, vous faites erreur. La Croix avait au-dessous de son titre que le numéro se vendait un sou ; il s'est vu appelé chez M. le substitut de la République. Si La Croix, au lieu de défendre la cause catholique, était un journal injuriant l'Église et calomniant le clergé, le parquet se serait montré moins susceptible.

LA CROIX - 03 juillet 1883

Dicton du jour

abergement-de-varey


TDicton

En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

abergement-de-varey


TGodelieve de Gistel - Sainte, martyre - XI°

Flamande, Godelieve naît vers 1050 à Wierre-Effroy, Pas-de-Calais, et meurt en 1070 à Gistel. En âge, on la marie avec un noble flamand, Bertolf de Gistel, qui la désire comme femme. Marié, il la rejette le mariage célébré. Pour s'en débarrasser, Bertolf la fera trucider et maquiller le meurtre en mort naturelle. Les miracles se multipliant immédiatement, Bertolf fait pèlerinage en Terre Sainte puis devient moine à l'Abbaye de Saint-Winoc. Elle est célébrée le 6 juillet dans le diocèse d'Arras.

Blagounette

abergement-de-varey


TBusiness is business - Année 1937

Paul, le grand frère, n'arrête pas de gifler son petit frère, Henri. Leur père, fatigué de ce fait, dit alors à Henri:
- À chaque fois que Paul te gifle, je te donnerai 2 sous et pas à lui.
Depuis lors, Paul n'arrête pas de gifler son frère, pour un oui ou pour un non, et le petit frère de se précipiter à la caisse toucher son indemnité ; le soir, ce que ne sait pas le Père, les deux frères partagent la recette.