GuidesAccueil

La Grave

Guides excursionnistes et balades

:

La Grave

La Grave inspira Olivier Messiaen et nous ne pouvons que le comprendre. La Grave est au cœur d'un paysage époustouflant, dominée par La Meije aux glaciers si lumineux. La Grave, c'est aussi un patrimoine dont le plus ancien témoin, l'église de l'Assomption, date du IX° siècle. La Grave voit aussi un jardin sans pareil sur son territoire. Le Jardin Botanique du Lautaret, à 2.100 mètres d'altitude, protège et cultive plus de 2000 espèces de fleurs des montagnes du monde.

La Grave est un incontournable des Alpes !

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

La Grave

la-grave
tFrançais La Grave
tOccitanLa Grava
tPopulation 500 hab
tGentilé graverots/gravarots
tSuperficie 126,91 km²
tDensité3.94 hab/km²
tLatitude 45°3'49" N
tLongitude 6°18'24" E
tLatitude45.046902
tLongitude6.306670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

la-grave

La Grave, en occitan haut-alpin La Grava, apparaît pour la première fois connue en 1080 sous la forme latine 'Arene subetories'. Le cartulaire de l'abbaye de Saint Hugues la signale sous l'appellation 'Arene inferiores', soulignant ainsi sa position moins élevée que celle de Villar-d'Arène, sa voisine.

Ce toponyme est lié à la présence d'arènes dont les sables grossiers et anguleux ont généré ce toponyme.

Héraldique

la-grave

La Grave
porte

d'azur à trois fleurdelys d'or surmontées d'un lambel d'argent, au filet de sable, posé en bande, brochant sur le tout

Foires - Marchés

Depuis la nuit des temps, les animations de celles qui furent paroisses, villages, bourgs ou villes puis devinrent nos communes actuelles ponctuent la vie de leurs habitants. La Grave: Guide et tourisme, comme toutes nos communes voit des animations se dérouler sur son territoire ; elles sont foires ou marchés et ponctuent la vie communale.

Découvrez-les en suivant ce lien !

Presse passée

la-grave

La Grave   L'esclavage aux États-Unis...

Nous avons reçu des nouvelles de New-York jusqu'à la date du 22 juin . Le congrès avait ajourné pour quelque temps toute discussion sur la question concernant l'abolition de l'esclavage dans les états du sud. Il a été décidé à une très grande majorité que le congrès ne posséde pas l'autorité eonstitutionnelle nécessaire pour intervenir dans la question de l'esclavage à l'égard de certains états de l'Union. Le congrès a aussi ordonné que pour calmer l'effervescence des esprits, toute pétition relative à l'abotition de l'esclavage serait déposée sur le bureau et que l'on ne s'en occuperait point.

LA PRESSE - 22 juillet 1836
À titre informatif, les danois abolirent strictement la traite en 1792; la France abolit l'esclavage définitvement en 1848, USA en 1865, Arabie Saoudite: 1962 (!); le statut des travailleurs immigrés dans ce pays reste toujours proche de l'esclavage. Quant à l'état saoudien, il ne fait rien pour lutter contre ces pratiques...

Blagounette

la-grave

la-grave  L'échafaud - Année 1895

Un romancier assistait, il y a quelques temps, à une exécution capitale. Le condamné opposait la plus vive résistance aux aides du bourreau et se faisait littéralement traîner jusqu’au lieu du supplice. Alors, notre écrivain inscrivit sur son carnet cette réflexion, qui éclaire d’un jour tout nouveau une question jusqu’ici tant controversée :
- La peine de mort n’a pas d’adversaires plus résolus que ceux qui vont monter à l’échafaud...

Dicton du jour

la-grave



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

la-grave

tÉmeline - Bienheureuse - XII° siècle

Née à Longeville-sur-la-Laines, en Haute-Marne, Émeline intégra la vie religieuse comme converse et le resta. Se mortifiant, pénitente permanente, portant cilice, marchant pieds nus, priant en continu, mangeant peu la semaine, douée de visions, elle prédit une blessure à l'œil au Seigneur de Beaufort ; ce qui advint. Morte en 1178, inhumée en la chapelle des Dames de l'Abbaye de Boulancourt, ses restes transférés en l'église de Boulancourt ; il n'en reste aucune trace.