GuidesAccueil

Saint François

Guide héraldique
 Lieutenant de Maréchaussée
ABEL François
Lieutenant de Maréchaussée
 Recteur de Châteaulin
BORNIC Julien
Recteur de Châteaulin
 ESPÉZEL

ESPÉZEL
 Sieur de Juzancourt
DEZECQUES Nicolas
Sieur de Juzancourt


Sponsor


<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.

  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable:
  • Télécopie: 04 92 53 79 43
  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842

Nos rubriques

4068
Posséder blason et armoiries sont des droits reconnus par les lois françaises et sont parfaitement licites. Pourquoi n'en porteriez pas vous même, votre société, votre association ou votre commune ?

Un arrêt de la cour d'appel de Paris du 20 décembre 1949 spécifie que les armoiries sont des marques de reconnaissance accessoires du nom de famille auquel elles se rattachent indissolublement. Les armoiries obéissent aux même lois que le nom de famille et donc transmissibles à ses enfants.

Nous nous proposons de créer votre blason ou, si celui-ci existe déja, de vous le dessiner numériquement suivant les normes de notre guide héraldique.

N'hésitez donc pas à nous contacter pour connaitre les modalités via le courriel situé en pied de page.

Héraldique

1622

PSaint François

Saint François
Saint François
RHagiographie

S'il existe plusieurs Saint François, nous n'avons, pour l'instant, trouvé que Saint François d'Assise utilisé comme meuble héraldique. Cette page concerne donc - pour l'instant, que ce saint et n'aborde que lui.

Comme son nom l'indique si bien, François est né à Assise, en Ombrie, Italie. Le jour et mois de sa naissance étant inconnu, nous ne connaissons que l'année qui devait être 1881 ou 1182. Fils de marchand, et destiné à ce métier, il suit des cours de latin puis s'engage dans la guerre opposant Assise et Pérouse. Assise perdant la guerre, François se retrouve prisonnier et, comme il est souvent d'usage à l'époque, est libéré contre rançon payée par son père. Cette période d'emprisonnement et probablement la maladie qu'il contracte semblent clamer quelque peu la turbulence et vie plutôt agîtée du jeune homme.

Quittant ses compagnons de fête, il fréquente plus souvent les églises et chapelles - principalement celles du Val-di-Spoleto, et s'engage vers la Foi et la réflexion. 1205 le voit s'engager à réparer une chapelle délabrée, la chapelle de Saint Damien, située au sud d'Assise et toujours existante. Il dépense sans compter, distribue aumônes, aides et argent en telles quantités que son père tente d'y remettre de l'ordre en convoquant son fils en justice. Lors de ce procès, rapporte les dits, François revendique le statut de Pénitent et rend tout ce qu'il possède à son père. Se retrouvant nu au tribunal, il est pris sous la protection de l'Église par l'Évêque d'Assise ; nous étions au printemps 1206. 1208 voit François passer du stade de pratiquant engagé à celui de missionnaire. Les années à venir le verront prêcher par les rues, les bourgs et les villages.

Dès 1210, les premiers compagnons l'ayant rejoint rapidement, le pape Innocent III° valide la règle qu'il a édicté pour lui-même et ses comapgnons. L'Ordre des Frères Mineurs - plus connus sous le nom d'Ordre des Franciscains, était né. L'Ordre compte actuellement environ 36.00 frères de par le monde.

Saint François d'Assise terminera sa vie en multipliant les miracles, eux-même multipliés par la légende. Si les oiseaux sont ses compagnons de tous les jours, l'épisode du loup prend source à Gubbio, ville où séjournait le saint. Il meurt en octobre 1226 et sera béatifié en 1228. Saint François d'Assise est le premier chrétien à recevoir les stigmates, le miracle se situant le 17 septembre 1224.

RSaint Patron

Saint François d'Assise fut nommé saint patron des écologistes par le Pape Jean-Paul II en 1979. Cette décision prolongeait l'engagement de Pie XII° pour la protection animale, engagement public annoncé lors d'un discours daté de novembre 1950.

Saint FrançoisSes attributs

La présence de ses attributs étant naturels et permettant de reconnaitre Saint François, ils ne seront pas énoncés lors de la lecture du blason, sauf s'ils sont d'un émail autre que celui du saint. Saint François étant moine franciscain, il est représenté dans la robe de bure propre à son ordre. Il est aussi tonsuré et porte une ceinture de corde. Dans sa position naturelle, Saint François d'Assise est debout.

  • Les oiseaux
    Ami des animaux, et leur compagnon, Saint François d'Assise est toujours représenté accompagné d'oiseaux, souvent au nombre de trois car rappelant la Sainte Trinité. Vous ne les spécifierez pas sauf si leur émail est autre que celui du saint. Vous pouvez les placer dans le champ de l'écu, sans toutefois, qu'ils soient trop éloignés du saint.
  • Le loup
    Le loup de Gubbio accompagne parfois le saint. Tout comme pour les oiseaux, vous n'en spécifierez l'émail que s'il diffère de celui de Saint François d'Assise.
  • Le Tau
    Le Tau est aussi marque du saint, et toujours porté par les moines franciscains. Signe de mort et de renaissance, il est utilisé par le saint qui le spécifiait couramment.
  • Agenouillé...
    Saint François d'Assise peut être agenouillé ; c'est le cas lorqu'il reçoit les stigmates. Cette position devra être spécifiée dans l'énoncé du blason.
  • Les stigmates
    Elles sont l'attribut le plus important de Saint François d'Assise. Il les reçut en automne 1224, soit deux ans avant sa mort. Saint François d'Assise est le premier chrétien stigmatisé.
  • Émaux, fourrures, métaux
    Saint François d'Assise, comme tous meubles héraldiques, accepte théoriquement tous les métaux, fourrures ou émaux. En pratique, nous ne l'avons jamais rencontré habillé de fourrures.

hSaint François en Héraldique


  • RENNES
    Cordeliers de Rennes
    le couvent des moines cordeliers de la ville bretonne de Roazhon - Rennes en Bretagne


    d'argent à un Saint François à genou et contourné de carnation, vêtu des habits de son ordre et auréolé d'or, recevant les stigmates en cinq rayons de gueules naissant d'un séraphin du même accompagné d'une nuée d'argent et mouvant du canton senestre du chef ; le saint accompagné d'un arbre de sinople mouvant du flanc dextre



< Retour Saints en Héraldique >