GuidesAccueil

Étoile-Saint-Cyrice

Guides excursionnistes et balades
Étoile-Saint-Cyrice
Étoile-Saint-Cyrice: Village des Hautes-Alpes...

Étoile-Saint-Cyrice

Étoile-Saint-Cyrice, au cœur des Hautes-Alpes, un petit village rural dont l'église Saint Cyrice est une des plus anciennes du département. Visitant cette commune, vous vous laisserez séduire par les multiples balades champêtres qui s'offrent à vous.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Étoile-Saint-Cyrice

etoile-saint-cyrice
tFrançais Étoile-Saint-Cyrice
tOccitanSant-Cirici
tPopulation 30 hab
tGentilé Étoiliens
tSuperficie 14,41 km²
tDensité2.08 hab/km²
tLatitude 44°19'56" N
tLongitude 5°38'40" E
tLatitude44.315658
tLongitude5.627747


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

etoile-saint-cyrice

Étoile-Saint-Cyrice, en Occitan Haut-Alpin Sant-Cirici, est formé de la réunion des hameaux d'Étoile et de Saint-Cyrice.

En 1075, le cartulaire de Saint Victor signale Étoile sous son nom latin 'Stela', que l'on retrouve en 1085 avec un Stella, puis dans les archives du Dauphiné sous castrum de Stella au XIII° siècle. Étoile est un astroponyme ; sa compréhension ne pose aucune difficulté.

Saint-Cyrice est attesté en 1173 dans le Cartulaire du monastère de Durbon sous sa forme latine Sanctus Ciricius.

Héraldique

etoile-saint-cyrice

Étoile-Saint-Cyrice
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Presse passée

etoile-saint-cyrice

Etoile-Saint-Cyrice   Cette bonne administration

Est-il exact, demande le journal La politique coloniale qu'un sous-chef de bureau des directions de l'Intérieur soit en congé depuis seize mois avec solde de présence et indemnité de résidence dans Paris, payées sur le budget de la colonie où il compte ? Est-il exact que ce fonctionnaire, officiellement attaché au service des renseignements commerciaux soit, depuis quatre mois, en villégiature sur une plage normande ? S'il n'était besoin, ajoute notre confère, nous pourrions préciser certains faits. Le fait que signale la Politique coloniale n'est pas pour nous surprendre. L'administration gouvernementale est devenue les repaire de tous les protégés de nos opportunistes, et ces fils à papa en prennent à leur aise, assurés qu'ils sont de demeurer sur place. Le cas du sous-chef du bureau de l'Intérieur est donc absolumeent normal. N'avons nous pas connu jadis le frère d'un préfêt actuel, qu'en 1889 le pompeux Floquet avait fait nommer économe d'un hôpital qui n'existe pas encore, et, le palus raide, c'est que l'heureux frère du préfet palpait mensuellement 500 francs de traitement.
Cet économe n'était pas économique.

L'ARVOR - 7 septembre 1895

Blagounette

etoile-saint-cyrice

etoile-saint-cyriceLes jumeaux - Année 1889

Le médecin est auprès de Madame qui est en plein travail. Monsieur, anxieux, attend dans le salon pour ce qu'il est convenu d’appeler l’heureux événement et est impatient de savoir si le nouveau-né sera garçon ou fille.
Soudain, on entre, et on lui présente deux jumeaux.
Surpris et ému, l'heureux papa demande:
- Est ce pour choisir ?

Dicton du jour

etoile-saint-cyrice



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

etoile-saint-cyrice

tBienheureuse Bienvenue Bojani - Tertiaire dominicaine, morte en 1292

Béatifiée en 1763 par le pape Clément XII°, Bienvenue Bojani est native du Frioul italien, à Cividale del Friuli. Elle entra dans les Ordres, chez les Dominicains, et multiplia les miracles ; miracles en telles quantités que le temps devait lui manquer pour autres actions. Se mortifiant sans relache pour imiter la souffrance du Christ, elle portait cilice et se serrait une corde autour du ventre, de manière si violente que cette corde, lui entrant dans les chairs, provoqua plaies et ulcères dont elle décéda. Nous étions le 30 Octobre 1292, elle avait 38 ans.