GuidesAccueil

Bellegarde-sur-Valserine

Guides excursionnistes et balades

:

Bellegarde-sur-Valserine

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Bellegarde-sur-Valserine

bellegarde-sur-valserine
tFrançais Bellegarde-sur-Valserine
tArpitan
tPopulation 11 400 hab
tGentilé bellegardiens
tSuperficie 15,25 km²
tDensité747.54 hab/km²
tLatitude 46°6'60" N
tLongitude 5°49'0" E
tLatitude46.099998
tLongitude5.816670

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux. Elles sont aussi réalisées par des amateurs et sont donc réaliseables par chancun d'entre nous.

Toponyme

bellegarde-sur-valserine

Bellegarde-sur-Valserine est née en 1859 suite au développement de Bellegarde qui, par sa situation stratégique, le passage du chemin de fer et la puissance de ses forces hydrauliques, s'est considérablement développé puis a supplanté la commune originelle de Musinens. En 1853, le chef-lieu de la commune était encore à Musinens et est signalé en 1846 dans les archives de l'Ain par un 'Musinens, réuni à Arloz' significatif.

Héraldique

bellegarde-sur-valserine

Bellegarde-sur-Valserine
porte

de sinople à une porte de ville ogivale de deux tours d'argent, hersée du même, ajourée du champ et maçonnée de sable, surmontée d'une étoile d'or et soutenue d'une roue de moulin du même, au franc-canton d'argent chargé d'une croisette de gueules, au soleil d'or issant du chef à senestre rayonnant de trois éclairs de l'un en l'autre

Foires - Marchés

Depuis la nuit des temps, les animations de celles qui furent paroisses, villages, bourgs ou villes puis devinrent nos communes actuelles ponctuent la vie de leurs habitants. Bellegarde-sur-Valserine - , comme toutes nos communes voit des animations se dérouler sur son territoire ; elles sont foires ou marchés et ponctuent la vie communale.

Découvrez-les en suivant ce lien !

Presse passée

bellegarde-sur-valserine

bellegarde-sur-valserine  SAUVADON EN CASSATION

Le nommé Sauvadon, l'assassin de sieur Barbier de Bellegarde, vient de se pourvoir en cassation contre l'arrêt de la cours d'assises de l'Ain, qui l'a condamné aux travaux forcés à perpétuité.

LE RÉVEIL DE L'AIN - 05 mars 1847

Blagounette

bellegarde-sur-valserine

bellegarde-sur-valserine  La territoriale - Année 1896

En soirée, une dame un peu mûre minaude avec un jeune homme :
- Vous comprenez, Monsieur, vous pourriez me compromettre ; je suis obligée de me renfermer dans la réserve.
- La réserve ? Oh ! Madame, vous voulez dire la territoriale !
La Territoriale regroupait les hommes de 39 à 46 ans. Ils joueront un grand rôle lors de la 1° guerre mondiale et seront en fin de conflit, envoyés en 1° ligne comme les plus jeunes.

Dicton du jour

bellegarde-sur-valserine



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

bellegarde-sur-valserine

Saint Alexandre l'Acémète  Saint Alexandre l'Acémète - Confesseur du IV° siècle

Natif de Grèce, alors Empire Byzantin, il fait ses études à Constantinople et est reconnu comme fin lettré. Destiné à la carrière militaire qu'il embrasse, il devient gouverneur d'une province byzantine ; poste qu'il abandonne soudain pour se retirer dans le désert mésopotamien. Son érudition, sa culture, sa foi rayonnants, de nombreux adeptes le rejoignent pour profiter de ses enseignements et suivre la difficile voie acémète qu'il professe. Ces moines, refusant et limitant leur sommeil, chantent et pratiquent liturgie et prière à plein temps dans leur église et leur propre langue en réalisant des roulements. Alexandre, né vers l'an 350 dans une île de mer Égée, meurt vers l'an 430.