GuidesAccueil

Auzers

Guides excursionnistes et balades

:

Auzers

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Auzers

auzers
tFrançais Auzers
tOccitan
tPopulation 200 hab
tGentilé
tSuperficie 19,27 km²
tDensité10.38 hab/km²
tLatitude 45°16'0" N
tLongitude 2°28'0" E
tLatitude45.266701
tLongitude2.466670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

auzers

Auzers, idem en occitan, est attesté au XII° siècle dans la Charte de Clovis sous la forme Vozers, que nous retrouverons en 1493 avec un Vauzers dans le terrier de Cussac. le V initial semble tomber tardivement car nous retrouvons un Auzers seulement en l'an 1785. Le sens possible de ce toponyme nous reste obscur.

Héraldique

auzers

Auzers
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Blagounette

auzers

auzersAu restaurant - Année 1896

Dans un restaurant cossu d'une ville touristique, un voyageur attablé demande l’addition. On lui apporte la douloureuse qui commence ainsi:
Couvert, 1fr25.
- Ah ! fait-il, ce n’est pas cher du tout.
Et, gravement, il fourre l’argenterie dans sa poche !

Dicton du jour

auzers



Mars haleux
Marie la fille du laboureux.

Saint du jour

auzers

KJacques Thompson - Bienheureux - XVI° siècle

Les guerres de religion ravagent l'Europe et l'Angleterre n'est pas épargnée. Élisabeth I° d'Angleterre, rétablissant la primauté du protestantisme sur le catholicisme favorisé par Marie I°. Natif de York, Jacques Thompson, fait choix de prêtrise catholique et fit ses études à Remis, ville où existait un collège pour anglais. Rentré en Angleterre, il est pendu à York car il refuse de trahir l'Église de Rome.