Vienne

Étymologies et toponymes
ayron-1
 Ayron: Plaisante entrée...
🎲 ⤇ Saransk en 1941

Sponsor

vienne
<Cliquez l'image>


■ Vienne: Étymologies et toponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Vienne

Vienne
  • Département: Vienne
  • Département: Vienne
  • Population: 433 523 hab.
    Gentilé: Viennois
  • Superficie: 6 990,00 km²
    Densité: 62.02 hab./km²
  • Latitude: 46°35'53" N
    Longitude: 0°20'8" E
  • Latitude: 46.581518" N
    Longitude: 0.335676

⌘ Vienne: Étymologies et toponymes

⟾ 

ayron-4

◎ Toponymes communaux

  • Adriers -

    Adriers est attesté dès 927, année où il se retrouve dans les archives de l'abbaye de Nouaillé dans ce passge Vicaria Edrinsis in pago Pictavo. Ces archives nous citent un Vicaria Edrarinsis en 942.

    Ernest Nègre fait dériver ce toponyme de l'anthroponyme germanique Adreharius. Ce territoire, d'après Ernest Nègre, serait donc lié à l'existence d'un domaine rural ayant existé en ces lieux et ayant appartenu à un certain Adreharius.

  • Amberre -

    Amberre est attesté dès l'an 1051 sous la forme Amberra, puis, en 1119, nous le retrouvons avec un Ecclesia Sancti Petri de Amberria.

  • Anché - 86 -

    Anché est attesté dès l'an 969 dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Cyprien dans ce passage Anciacus villa in vicaria Vitvedonense. Nous le retrouvons en 1085 avec un Anschee. Ce toponyme dérive de l'anthroponyme latin Anciacus; sans doute le propriétaire du domaine gallo-romain originel.

  • Angles-sur-l'Anglin -

    Angles-sur-L'Anglin est attesté dès l'an 1025 avec un Castellum Ingla; nous le retrouvons dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Cyprien. En 1070, nous retrouvons ce toponyme sous la forme Castellum Engli, puis Engla en 1080. L'Anglin est la rivière passant dans la commune et son toponyme est attesté au VIII° siècle avec un Fluvius Anguli; dérivant du latin angulus, angle. Angles dérive lui aussi dece latin angulus, ce qui est attesté par le toponyme de 1025.

  • Angliers -

    Angliers est attesté dès l'an 644 sous la forme Anglarias, dans un document non authentifié imputé à Clovis II°, fils de Dagobert. Nous retrouvons un Terra de Anglerio en 1100. Ce toponyme dérive du latin Angularias, angle, coin. Ernest Nègre pense que cela pourrait être lié à des maisons, ou terres en forme de coins.

  • Antigny -

    Antigny est attesté avec certitude en 1184 avec un Ecclesia Sanctae Mariaede Anthignec. Ce toponymeest attesté antérieurement, mais sans certitude, avec un Antidicinnaco dans un document mérovingien, tout comme il se retrouve dans la Légende de Saint Savin et de Saint Cyprien avec une Ab Antiniaco villa seu vico.

  • Antran -

    Antran est attesté en l'an 637 et se retrouve sur un document attribué à Dagobert I° dont l'autheticité n'est pas certaine. Ce toponyme y est cité dans cette phrase latine Ecclesia Sancti Hylarii de Intra Annam, ad intra Amnem, puis Ex Intermanis villa, dans ce même document. En 1163, une bulle du Pape Alexandre III° signale Antran. Ce toponyme provient d'un domaine gallo-romain situé entre deux cours d'eau; probablement la Vienne et, peut-être, le ruisseau du Gâtineau...

  • Arçay -

    Arçay est attesté en l'an 791 dans le cartulaire de l'abbaye de Commercy ou le toponyme se retrouve sous la forme Arciacus; puis, en 950, dans le cartulaire de l'abbaye de Bougueil, avec un Artiacus villa in vicaria castri landunensis. Ce toponyme dérive d'un anthroponyme gallo-romain Arcius.

  • Archigny -

    Archigny est attesté dès l'an 1000 dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Cyprien de Poitiers, cartulaire où nous retrouvons un Rotbertus, presbyterium de Archinneco, puis, en l'an 1083, un Gaufridus de Archinniaco dans le cartulaire de l'abbaye du Noyers. Notre Archigny apparaît en 1409 sous sa forme actuelledans les archives du Chapitre de Saint Pierre de Chauvigny.

    Comme moult toponyme se terminant en -ac celui d'Archigny est toponyme gallo-romain et dériverait de l'anthroponyme Arcanius.

  • Aslonnes -

  • Asnières-sur-Blour -

  • Asnois -

  • Aulnay -

  • Availles-en-Châtellerault -

  • Availles-Limouzine -

  • Avanton -

  • Ayron -

  • Basses -

  • Beaumont -

  • Bellefonds -

  • Benassay -

  • Berrie -

  • Berthegon -

  • Béruges -

  • Béthines -

  • Beuxes -

  • Biard -

  • Bignoux -

  • Blanzay -

  • Blaslay -

  • Bonnes -

  • Bonneuil-Matours -

  • Bouresse -

  • Bourg-Archambault -

  • Bournand -

  • Brigueil-le-Chantre -

  • Brion -

  • Brux -

  • Buxerolles -

  • Buxeuil -

  • Ceaux-en-Couhé -

  • Ceaux-en-Loudun -

  • Celle-Lévescault -

  • Cenon-sur-Vienne -

  • Cernay -

  • Chabournay -

  • Chalais -

  • Chalandray -

  • Champagné-le-Sec -

  • Champagné-Saint-Hilaire -

  • Champigny-en-Rochereau -

  • Champigny-le-Sec -

  • Champniers -

  • Chapelle-Viviers -

  • Charrais -

  • Charroux -

  • Chasseneuil-du-Poitou -

  • Chatain -

  • Château-Garnier -

  • Château-Larcher -

  • Châtellerault -

  • Châtillon -

  • Chaunay -

  • Chauvigny -

  • Cheneché -

  • Chenevelles -

  • Cherves -

  • Chiré-en-Montreuil -

  • Chouppes -

  • Cissé -

  • Civaux -

  • Civray -

  • Cloué -

  • Colombiers -

  • Couhé -

  • Coulombiers -

  • Coulonges -

  • Coussay -

  • Coussay-les-Bois -

  • Craon -

  • Croutelle -

  • Cuhon -

  • Curçay-sur-Dive -

  • Curzay-sur-vonne -

  • Dange-Saint-Romain -

  • Derce -

  • Dienne -

  • Dissay -

  • Doussay -

  • Fleix -

  • Fleure -

  • Fontaine-le-Comte -

  • Frozes -

  • Gencay -

  • Genouille -

  • Gizay -

  • Glénouze -

  • Gouex -

  • Guesnes -

  • Haims -

  • Ingrandes -

  • IteuIl -

  • Jardres -

  • Jaunay-Clan -

  • Jaunay-Marigny -

  • Jazeneuil -

  • Jouhet -

  • Journet -

  • Jousse -

  • L'Isle-Jourdain -

  • La Bussière -

  • La Chapelle-Bâton -

  • La Chapelle-MontreuiL -

  • La Chapelle-Moulière -

  • La Chaussée -

  • La Ferrière-Airoux -

  • La Grimaudière -

  • La Puye -

  • La roche-posay -

  • La Roche-Rigault -

  • La trimouiLLe -

  • La Villedieu-du-Clain -

  • Lathus-Saint-Rémy -

  • Latille -

  • Lauthiers -

  • Lavausseau -

  • Lavoux -

  • Le Rochereau -

  • Le vigeant -

  • Leigne-les-Bois -

  • Leigne-sur-Usseau -

  • Leignes-sur-Fontaine -

  • Lencloître -

  • Les Ormes -

  • Les trois-moutiers -

  • Lesigny -

  • Leugny -

  • Lhommaize -

  • Liglet -

  • Liguge -

  • Linazay -

  • Liniers -

  • Lizant -

  • Loudun -

  • Luchapt -

  • Lusignan -

  • Lussac-les-Châteaux -

  • Magne -

  • Maillé - Maillé

  • Maire -

  • Maisonneuve -

  • Marcay -

  • Marigny-Brizay -

  • Marigny-Chemereau -

  • Marnay -

  • Martaize -

  • Massognes -

  • Maulay -

  • Mauprévoir -

  • Mazerolles -

  • Mazeuil -

  • Messemé -

  • Mignaloux-Beauvoir -

  • Migné-Auxances -

  • Millac -

  • Mirebeau -

  • Moncontour -

  • Mondion -

  • Montamise -

  • Monthoiron -

  • Montmorillon -

  • Montreuil-Bonnin -

  • Monts-sur-Guesnes -

  • Morton -

  • MoulisMes -

  • Moussac - Moussac

  • Mouterre-Silly -

  • Mouterre-sur-Blourde -

  • Naintré -

  • Nalliers -

  • Nérignac -

  • Neuville-de-Poitou -

  • Nieuil-l'Espoir -

  • Nouaille-Maupertuis -

  • Nueil-sous-Faye -

  • Orches -

  • Ouzilly -

  • Oyre -

  • Paizay-le-Sec -

  • Payre -

  • Payroux -

  • Persac -

  • Pindray -

  • Plaisance -

  • Pleumartin -

  • Poitiers - Potchiers

  • Port-de-Piles -

  • Pouancay -

  • Pouant -

  • Pouillé -

  • Pressac -

  • Princay -

  • Queaux -

  • Quincay -

  • Ranton -

  • Raslay -

  • Roches-Prémarie-Andillé -

  • Roiffe -

  • Romagné -

  • Rouille -

  • Saint-Benoît - Saint-Benoît

  • Saint-Christophe (86) -

  • Saint-clair -

  • Saint-Cyr -

  • Saint-gaudent -

  • Saint-geneSt-d'ambière -

  • Saint-georgeS-leS-baillargeaux -

  • Saint-germain -

  • Saint-Gervais-les-Trois-Clochers -

  • Saint-jean-de-SauveS -

  • Saint-julien-l'arS -

  • Saint-laon -

  • Saint-Laurent-de-Jourdes -

  • Saint-Léger-de-Montbrillais -

  • Saint-Léomer -

  • Saint-macoux -

  • Saint-martin-l'arS -

  • Saint-Martin-la-Pallu -

  • Saint-Maurice-la-Clouère -

  • Saint-pierre-d'exideuil -

  • Saint-pierre-de-maille -

  • Saint-remy-Sur-creuSe -

  • Saint-romain -

  • Saint-Sauvant -

  • Saint-Sauveur (86) -

  • Saint-Savin -

  • Saint-Saviol -

  • Saint-Secondin -

  • Sainte-Radegonde (86) -

  • Saires -

  • Saix -

  • SammarcolleS -

  • Sanxay -

  • Saulge -

  • Savigne -

  • Savigny-leveScault -

  • Savigny-SouS-faye -

  • Scorbe-Clairvaux -

  • Senille -

  • Serigny -

  • Sèvres-Anxaumont -

  • Sillars -

  • Smarves -

  • Sommières-du-Clain -

  • Sossais -

  • Surin -

  • Terce -

  • Ternay -

  • TholleT -

  • Thurageau -

  • Thure -

  • UsseaU -

  • Usson-dU-poitoU -

  • Valdivienne -

  • Varennes - 86 -

  • Vaux -

  • Vaux-sur-Vienne -

  • Velleches -

  • VendeuVre-du-poitou -

  • Vernon -

  • Verrières -

  • Verrue -

  • Vezières -

  • Vicq-sur-gartempe -

  • Villemort -

  • Villiers -

  • ViVonne -

  • Vouillé - 86 -

  • Vouleme -

  • Voulon -

  • Vouneuil-sous-biard -

  • Vouneuil-sur-Vienne -

  • Vouzailles -

  • Yversay -

⌘ Nos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.