Ille-et-Vilaine

Étymologies et toponymes
rennes-1
 Rennes: En 1932, cela péta fort !

Sponsor

ille-vilaine
<Cliquez l'image>


■ Ille-et-Vilaine: Étymologies et toponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Ille-et-Vilaine

Ille-et-Vilaine
  • Département: Ille-et-Vilaine
  • Département: Ill-ha-Gwilun
  • Population: 967 688 hab.
    Gentilé: Brétilliens
  • Superficie: 6 775,00 km²
    Densité: 142.83 hab./km²
  • Latitude: 48°8'39" N
    Longitude: 1°42'39" W
  • Latitude: 48.127501" N
    Longitude: -1.69424

⌘ Ille-et-Vilaine: Étymologies et toponymes

⟾ Le département

Le département d'Ille et Vilaine doit son toponyme aux deux rivières éponymes présentes sur son territoire. L'Ille prend sa source près de Dingé et rejoint, à Rennes, la Vilaine dont elle est un affluent. En breton c'est l'Il. La Vilaine prend sa source dans le département de la Mayenne et rejoint l'Atlantique au niveau de Muzillac après un parcours de 218km.

Les langues locales: Le Breton et le Gallo

Les langues parlées dans le département de l'Ille-et-Vilaine étaient le Breton, langue celtique d'une immense richesse, et le Gallo qui fait partie du groupe des langues d'Oïl. Longtemps combattues par la République, ces langues ont beaucoup perdu de leurs locuteurs et sont largement supplantées par le Français. Il existe néanmoins un fort courant bretonnisant permettant un renouveau de la langue bretonne et de nombreux jeunes se sont remis à apprendre et parler cette langue. Le succès des écoles bretonnes bilingues, dont les écoles Diwan en sont la partie la plus voyante, en est beau témoignage. La prise de conscience de certains hommes politiques bretons, l'aide de la Région et du Département sont des soutiens indispensables à cette reconquête linguistique. Ce renouveau touche aussi la langue gallèse qui retrouve elle aussi une certaine jeunesse.

rennes-8

◎ Toponymes communaux

  • Acigné - Egineg

    Acigné, en breton Egineg, apparaît pour la première fois dans les manuscrits sous le nom d'Acigniacum en 1030.

    Ce toponyme gallo-romain dérive de l'anthroponyme romain Assenius. Acigné doit sans doute son existence à un domaine gallo romain dont le propriétaire s'appelait sans doute Assenius.

  • Amanlis - Amanliz

    Amanlis, en breton Amanliz, apparaît pour la première fois dans les manuscrits sous le nom d' Amanliarum, vers 1245 ; il s'agit de la vente d'une part de l'église d'Amanlis au monastère de Marmoutiers.

    Certains plaisantins voudraient faire dériver ce toponyme de Amann - beurre et Lez - la cour, soit La cour du beurre. Nous ne nous engagerons pas sur ce terrain glissant !

  • Andouillé-Neuville - Andolieg-Kernevez

    Neuville est attesté en l'an 775 sous sa forme latine Novavilla.

    Cela rend la compréhension de ce toponyme latin aisé avec une ferme neuve nous apprenant que cette villa fut sans doute résultat d'un défrichage de nouvelles terres ou division d'une villa gallo-romaine existante.

  • Antrain - Entraven

    Antrain, en breton Entraven et Antrein en langue gallèse, est attesté au XI° siècle sous la forme latine Intramnum et tire sans doute son toponyme de sa position entre Couesnon et Loysance. C'est au XV° siècle que nous retrouvons Antrain sous une forme proche de l'actuelle avec un Entraing. Positionnée sur un mamelon commandant le Couesnon, il semble qu'Antrain n'ai pas été fortifié de pierres ; la motte féodale située sur les bords du Couesnon n'excluant pas une utilisation armée du site.

  • Arbrissel - Ervrezhell

  • Argentré-du-Plessis - Argentred-ar-Genkiz

  • Aubigné - Elvinieg

  • Availles-sur-Seiche - Avallod-ar-Sec'h

  • Baguer-Morvan - Bagar-Morvan

  • Baguer-Pican - Bagar-Bihan

  • Baillé - Balieg

  • Bain-de-Bretagne - Baen-Veur

  • Bains-sur-Oust - Baen-Ballon

  • Bais - Baez

  • Balazé - Belezeg

  • Baulon - Beloen

  • Bazouges-la-Pérouse - Bazeleg-ar-Veineg

  • Bazouges-sous-Hédé - Bazeleg-Hazoù

  • Beaucé - Belzeg

  • Bécherel - Begerel

  • Bédée - Bezeg

  • Betton - Lanvezhon

  • Billé - Bilieg

  • Bléruais - Blerwaz

  • Boisgervilly - Koad-Yyarnvili

  • Boistrudan - Koetruzan

  • Bonnemain - Bonmaen

  • Bourg-des-Comptes - Gwikomm

  • Bourgbarré - Bourvarred

  • Bovel - Bovel

  • Bréal-sous-Montfort - Breal-Moñforzh

  • Bréal-sous-Vitré - Breal-Gwitreg

  • Brécé - Brec'heg

  • Breteil - Brezhiel

  • Brie - Brev

  • Brielles - Brielloù

  • Broualan - Broualan

  • Bruc-sur-Aff - Brug

  • Bruz - Bruz

  • Campel - Kempel

  • Cancale - Kankaven

  • Cardroc - Kerfod

  • Cesson-Sévigné - Saozon-Sevigneg

  • Champeaux - Kampal

  • Chancé - Kantieg

  • Chanteloup - Kantlou

  • Chantepie - Kantpig

  • Chartres-de-Bretagne - Karnod

  • Chasne-sur-Illet - Kadeneg

  • Châteaubourg - Kastell-Bourc'h

  • Châteaugiron - Kastell-Geron

  • Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine - Kastell-Noez

  • Châtillon-en-Vendelais - Kastellan-Gwenner

  • Chauvigné - Kelvinieg

  • Chavagne - Kavan

  • Chelun - Kelon

  • Cherrueix - Kerruer

  • Chevaigné - Kavaneg

  • Cintré - Kentreg

  • Clayes - Kloued

  • Coësmes - Koem

  • Coglès - Gougleiz

  • Comblessac - Kamlec'hieg

  • Combourg - Komborn

  • Combourtille - Komorzhel

  • Cornillé - Kornilieg

  • Corps-Nuds - Kornuz

    Le Cornutius originel est devenu un Corps-Nuds en français. Le breton, plus respectueux de la réalité a gardé un Kornuz plus réaliste. Par le passé, nous retrouvons un Vicus Cornutius au VI° siècle ; puis, l'année 1330, nous laisse découvrir un Cornus ; Corsnuz en 1426.

    C'est en 1516 que quelque scribe, latiniste facétueux ou inculte, fait apparaître un Corporibus nudis qui, après un bref Corponus les Trois Maries en 1731, se stabilisera en français avec cet amusant Corps-Nuds.

  • Crévin - Kreven

  • Cuguen - Kugenn

  • Dinard - Dinarzh

  • Dingé - Dingad

  • Dol-de-Bretagne - Dol

  • Domagné - Dovanieg

  • Domalain - Domalan

  • Domloup - Domloup

    Domloup, idem en breton, est attesté en 1174 puis 1184 sous les formes Donlo et Domlupo. Ce toponyme est lié à Loup, saint évêque de Troyes. La commune s'est donc placée sous la protection de Saint Loup.

  • Dompierre-du-Chemin - Dompêr-an-Hent

  • Dourdain - Dourdan

  • Drouges - Drougez

  • Éancé - Aentieg

  • Épiniac - Sperneg

  • Erbrée - Ervored

  • Ercé-en-Lamée - Herzieg-Mez

  • Ercé-près-Liffré - Herzieg-Liverieg

  • Éssé - Ezieg

  • Étrelles - Stredell

  • Feins - Finioù

  • Fleurigné - Flurinieg

  • Forges-la-Forêt - Gouvelioù-ar-C'hoad

  • Fougères - Felger

  • Gaël - Gwazel

    Gael, en breton Gwazel, se retrouve dès l'an 799 sous la forme Guadel.

    Cette forme rappellerait le Gwidel de la commune de Guidel et pourrait, comme pour Guidel être considérée comme un dérivé de l'anthroponyme Uital - Uitalis. Certaines interprétations faisant dérivé Gael du nom d'un moine appelé Judikael dont Gael serait le diminutif nous semblant assez légère, nous ne l'avons pas retenue.

  • Gahard - Gwazarzh

  • Gennes-sur-seiche - Gen

  • Gévezé - Gevrezeg

  • Gosné - Goneg

  • Goven - Goven

  • Grand-Fougeray - Felgerieg-Veur

  • Guichen - Gwizien

  • Guignen - Gwinien

  • Guipel - Gwipedel

  • Guipry - Gwipri

  • Hédé-Bazouges - HazHoù-Bazeleg

  • Hirel - Hirel

  • Iffendic - Ilfentig

  • Irodouër - Irodouer

  • Janzé - Gentieg

  • Javené - Yaoueneg

  • L'Hermitage - Ar Peniti

  • La Baussaine - Baosan

  • La Bazouge-du-Désert - Bazeleg-an-Dezerh

  • La Bosse-de-Bretagne - Bosenn

  • La Bouëxière - Beuzid-ar-C'hoadoù

  • La Boussac - Labouseg

  • La Chapelle-aux-Filtzmeens - Chapel-Hilveven

  • La Chapelle-Bouëxic - Chapell-ar-Veuzid

  • La Chapelle-Chaussée - Chapel-ar-Galc'hed

  • La Chapelle-de-Brain - Chapel-Braen

  • La Chapelle-des-Fougeretz - Chapel-Felgeriz

  • La Chapelle-du-Lou - Chapel-al-loC'h

  • La Chapelle-Erbrée - Ar Chapel-Ervoreg

  • La Chapelle-Janson - Chapel-Yent

  • La Chapelle-Saint-Aubert - Chapel-Sant-Alverzh

  • La Chapelle-Thouarault - Bredual

  • La Couyère - Ar Gouer

  • La Dominelais - Doveneleg

  • La Fontenelle - An Fantanig

  • La Fresnais - An Onneg

  • La Gouesnière - Gouenaer

  • La Guerche-de-Bretagne - Gwerc'h-Breizh

  • La Mézière - Magoer

  • La Noé-Blanche - Ar Wazh-Wenn

  • La Nouaye - Lanwaz

  • La Richardais - Kerricharzh-an-Arvor

  • La Selle-en-Coglès - Kell-Gougleiz

  • La Selle-en-Luitré - Kell-Loezherieg

  • La Selle-Guerchaise - Kell-Gwerc'h

  • La Ville-ès-Nonais - Kerlean

  • Laignelet - Kernoanig

  • Laillé - Lalieg

  • Lalleu - An Alloz

  • Landavran - Landavran

  • Landéan - Landean

  • Landujan - Landujan

  • Langan - Langan

  • Langon - Landegon

  • Langouët - Langoed

  • Lanhélin - Lanhelen

  • Lanrigan - Lanrigan

  • Lassy - Lazig

  • Le Châtellier - Kasteller

  • Le Crouais - Ar Groez

  • Le Férré - Ferred

  • Le Loroux - Lavreer-an-Dezerzh

  • Le Lou-du-Lac - Al Loc'h

  • Le Minihic-sur-Rance - Minic'hi-Poudour

  • Le Pertre - Ar Perzh

  • Le Petit-Fougeray - Felgerieg-Vihan

  • Le Rheu - Reuz

  • Le Sel-de-Bretagne - Ar Sal

  • Le Theil-de-Bretagne - An Tilh

  • Le Tiercent - An Tergant

  • Le Tronchet - Ar Granneg

  • Le Verger - Gwerzher

  • Le Vivier-sur-Mer - Gwiver

  • Lécousse - Eskuz

  • Les Brulais - Ar Brugeier

  • Les Iffs - An Ivineg

  • Lieuron - Luzron

  • Liffré - Liverieg

  • Lillemer - Enez-veur

  • Livré-sur-Changeon - Liverieg-Kenton

  • Lohéac - Lohieg

  • Longaulnay - Hirwerneg

  • Lourmais - An Oulmeg

  • Loutéhel - Loutehel

  • Louvigné-de-Bais - Louvigneg-ar-Baez

  • Louvigné-du-Désert - Louvigneg-an-Dezerzh

  • Luitré - Loezherieg

  • Marcillé-Raoul - Marc'helleg-Raoul

  • Marcille-Robert - Marc'helleg-Roperzh

  • Marpiré - Marbereg

  • Martigne-Ferchaud - Marzhinieg-Houarnruz

  • Maure-de-Bretagne - Anast

  • Maxent - Skirioù-Masen

  • Mécé - Mezieg

  • Médréac - Mederieg

  • Meillac - Melieg

  • Mélesse - Meled

  • Mellé - Melleg

  • Mernel - Merenell

  • Messac - Mezeg

  • Mézières-sur-Couesnon - Magoerioù-ar-C'houenon

  • Miniac-Morvan - Minieg-Morvan

  • Miniac-sous-Bécherel - Minieg-Begerel

  • Mondevert - Mondeverzh

  • Mont-Dol - Menez-Dol

  • Montauban-de-Bretagne - Menezalban

  • Montautour - Menezaoter

  • Monterfil - Mousterfil

  • Montfort-sur-Meu - Moñforzh

  • MontgerMont - Menezgervant

  • Monthault - Brennaod

  • Montours - Montourz

  • Montreuil-des-Landes - Mousterel-al-Lann

  • Montreuil-le-Gast - Mousterel-ar-Gwast

  • Montreuil-sous-Pérouse - Mousterel-ar-Veineg

  • Montreuil-sur-Ille - Mousterel-an-Ill

  • Mordelles - Morzhell

  • Mouazé - Moezeg

  • Moulins - Melined

  • Moussé - Moc'heg

  • Moutiers - Mousterioù

  • Muel - Moel

  • Nouvoitou - Neveztell

  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche - Noal-Kastellan

  • Noyal-sous-Bazouges - Noal-Bazeleg

  • Noyal-sur-Vilaine - Noal-ar-Gwilen

  • Orgères - An Heizeg

  • Ossé - Oc'heg

  • Pacé - Pazieg

  • Paimpont - Pempont

  • Pancé - Pantieg

  • Paramé - Parame

  • Parcé - Parzieg

  • Parigné - Parinieg

  • Parthenay-de-Bretagne - Parzheneg

  • Pipriac - Presperieg

  • Piré-sur-Seiche - Pereg

  • Pléchâtel - Plegastell

  • Pleine-Fougères - Planfili

  • Plélan-le-Grand - Plelann-Veur

  • Plerguer - Plergar

  • Plesder - Pleder

  • Pleugueneuc - Plegeneg

  • Pleumeleuc - Pleveneg

  • Pleurtuit - Pleurestud

  • Pocé-les-Bois - Pozieg

  • Poilley - Polieg

  • Poligné - Polinieg

  • Pont-Péan - Pont-Pagan

  • Princé - Priskieg

  • Québriac - Kevrieg

  • Quédillac - Kedilieg

  • Rannée - Radenez

  • Redon - Redon

  • Renac - Ranneg

  • Rennes - Roazhon

  • Retiers - Rester

  • Rimou - Rivoù

  • Romagné - Rovenieg

  • Romazy - Rovazil

  • Romillé - Rovelieg

  • Roz-Landrieux - Roz-Lanrieg

  • Roz-sur-Couesnon - Roz-an-Arvor

  • Sains - Sent

  • Saint-Armel - Sant-Armel-ar-Gilli

  • Saint-Aubin-d'Aubigné - Sant-Albin-Elvinieg

  • Saint-Aubin-des-Landes - Sant-Albin-al-Lann

  • Saint-Aubin-du-Cormier - Sant-Albin-an-Hiliber

  • Saint-Aubin-du-Pavail - Sant-Albin-ar-Pavez

  • Saint-Benoît-des-Ondes - Lanwezoù

  • Saint-Briac-sur-Mer - Sant-Briag

  • Saint-Brice-en-Coglès - Sant-Brizh-Gougleiz

  • Saint-Brieuc-des-Iffs - Sant-Brieg-an-Ivineg

  • Saint-Broladre - Sant-Brewalaer

  • Saint-Christophe-de-Valains - Sant-Kristol-Gwalen

  • Saint-Christophe-des-BoiS - Sant-Kristol-ar-C'hoad

  • Saint-Coulomb - Sant-Koulm

  • Saint-Didier - Sant-Ider

  • Saint-Domineuc - Landoveneg

  • Saint-Erblon - Sant-Ervlon-an-Dezerzh

  • Saint-Étienne-en-Coglès - Sant-Stefan-Gougleiz

  • Saint-Ganton - Sant-Weganton

  • Saint-Georges-de-Chesné - Sant-Jord-Kadeneg

  • Saint-Georges-de-Gréhaigne - Sant-Jord-Grehan

  • Saint-Georges-de-Reintembault - Sant-Jord-Restembaod

  • Saint-Germain-du-Pinel - Sant-Jermen-ar-Bineg

  • Saint-Germain-en-Coglès - Sant-Jermen-Gougleiz

  • Saint-Germain-sur-Ille - Sant-Jermen-an-Il

  • Saint-Gilles - Sant-Weltaz

  • Saint-Gondran - Sant-Gondran

  • Saint-Gonlay - Sant-Gonlei

  • Saint-Grégoire - Sant-Gregor

  • Saint-Guinoux - Sant-Gouenoù

  • Saint-Hilaire-des-Landes - Sant-Eler-al-Lann

  • Saint-Jacques-de-la-Lande - Sant-Jakez-al-Lann

  • Saint-Jean-sur-Couesnon - Sant-Yannar-C'houenon

  • Saint-Jean-sur-Vilaine - Sant-Yann-ar-Gwilen

  • Saint-Jouan-des-Guérets - Sant-Yowan-an-Havreg

  • Saint-Just - Sant-Yust

  • Saint-Léger-des-Prés - Sant-Lezer-ar-Pradeier

  • Saint-Lunaire - Sant-Luner

  • Saint-M'hervé - Sant-Merve

  • Saint-M'hervon - Lanvaelon

  • Saint-Malo - Sant-Maloù

  • Saint-Malo-de-Phily - Sant-Maloù-Fili

  • Saint-Malon-sur-Mel - Sant-Malon

  • Saint-Marc-le-Blanc - Sant-Mezar-Elvinieg

  • Saint-Marc-sur-Couesnon - Sant-Marzh-ar-C'houenon

  • Saint-Marcan - Sant-Marc'han

  • Saint-Maugan - Sant-Malgant

  • Saint-Médard-sur-Ille - Sant-Marzh-an-Il

  • Saint-Méen-le-Grand - Sant-Meven

  • Saint-Méloir-des-Ondes - Sant-Meleg

  • Saint-Onen-la-Chapelle - Santez-Onenn

  • Saint-Ouen-des-Alleux - Sant-Owenn-an-Alloz

  • Saint-Ouen-la-Rouërie - Sant-Owenn-Reoger

  • Saint-Péran - Sant-Pêran

  • Saint-Père - Sant-Per-Poualed

  • Saint-Pern - Sant-Pern

  • Saint-Pierre-de-Plesguen - Sant-Per-Plewenn

  • Saint-Rémy-du-Plain - Sant-Revig-ar-Plaen

  • Saint-Sauveur-des-Landes - Kersalver-al-Lann

  • Saint-Séglin - Sant-Sewenn

  • Saint-Senoux - Sant-Senour

  • Saint-Servan - Sant-Servan

  • Saint-Suliac - Sant-Suliav

  • Saint-Sulpice-des-Landes - 35 - Sant-Suleg-al-Lann

  • Saint-Sulpice-la-Forêt - Sant-Sulieg-ar-C'hoad

  • Saint-Symphorien -

  • Saint-Thual - Sant-Tual

  • Saint-Thurial - Sant-Thuriav-Porc'hoed

  • Saint-Uniac - Sant-Tewiniav

  • Sainte-Anne-sur-Vilaine - Santez-Anna-ar-Wilen

  • Sainte-Colombe (35) - Santez-Goulm

  • Sainte-Marie (35) - Lokmaria-Redon

  • Saulnières - Saoner

  • Sens-de-Bretagne - Sen

  • Servon-sur-Vilaine - Servon

  • Sixt-sur-Aff - Seizh

  • Sougéal - Sulial

  • Taillis - Talieg

  • Talensac - Talenseg

  • Teillay - Tilheg

  • Thorigné-Fouillard - Torigneg-Fouilharz

  • Thourie - Tourig

  • Tinténiac - Tintenieg

  • Torcé - Tourc'heg

  • Trans-la-Forêt - Treant-Felger

  • Tréffendel - Trevendel

  • Tremblay - Kreneg

  • Tréméheuc - Tremaeg

  • Tresbœuf - Trevo

  • Trésse - Trese

  • Trévérien - Treverian

  • Trimer - Tremeur

  • Val-d'Izé - Nant-Izeg

  • Vendel - Gwennel

  • Vergéal - Gwerial

  • Vern-sur-Seiche - Gwern-ar-Sec'h

  • Vezin-le-Coquet - Gwezin

  • Vieux-Viel - Henwiel

  • Vieux-Vy-sur-Couesnon - Henwig-ar-C'houenon

  • Vignoc - Gwinieg

  • Villamée - Gwilavez

  • Visseiche - Gwisec'h

  • Vitré - 35 - Gwitreg

⌘ Nos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.