GuidesAccueil

Île-de-Bréhat

Étymologies et toponymes

:

Sponsor

ile-de-brehat
<Cliquez l'image>


TToponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Île-de-Bréhat

ile-de-brehat


tFrançais Île-de-Bréhat
tBrezhonegEnez-Vriad
 
tPopulation 400
tGentilé bréhatins
tSuperficie 3,09 km²
tDensité129.45 /km²
 
tLatitude 48°51'46" N
tLongitude 1°0'0" E
tLatitude48.846199
tLongitude1.000000


Rue Bric et Brac

TÉtymologies et toponymes

L'Île-de-Bréhat, en breton Enez Vriad est attesté dès l'an 1083 avec un Brihiac ; nous le retrouvons dans une charte du prieuré Saint Martin de Lamballe dans ce passage quadam insula quam Brihiacum vocant. les années ultérieures verront, au XIII° siècle, des Brihat, Brihiat avec l'Abbaye de Beauport.
Il semblerait que ce toponyme soit lié à la racine celtique Brigate - hauteur, mot que l'on retrouve en breton contemporain avec le mot Brec'h - colline, hauteur. Cette interprétation étant validée par les reliefs environnants.

L'Île de Bréhat n'est pas constituée que d'une île principale. La carte des Cassini, sans nous donner de microtoponymes, nous fait découvrir que l'île où fut édifiée le phare du Paon s'appelle Île Saint Samson.

tHameaux et quartiers

tNoms de rues