GuidesAccueil

Île-de-Houat

Étymologies et toponymes
Île-de-Houat
Île-de-Houat: Treac'h ar Goured, la grande page de Houat

Sponsor

houat
<Cliquer l'image>


TÎle-de-Houat: Étymologies et toponymes

Les toponymes de Île-de-Houat remontent aux temps les plus reculés pour la plupart, certains du néolithique. Véritables images de ce territoire et de ses générations, ces toponymes, oronymes, hydronymes et leurs significations vous permettent de cerner l'histoire de la commune.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli ; nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.

Île-de-Houat

houat


tFrançais Île-de-Houat
tPopulation 257 hab
tGentilé Houatais
tSuperficie 2,91 km²
tDensité88.32 hab/km²
tLatitude 47°23'26" N
tLongitude 2°57'20" W
tLatitude47.390422
tLongitude-2.955663


Rue Bric et Brac

Étymologies et toponymes

tÎle-de-Houat

Houat, en breton An Enez Houad est attestée en 1454 dans des documents relatant la canonisation de Saint Vincent Ferrier. Le nom de l'île se retrouve aussi dans certains documents du XII° siècle selon Ofis ar Brezhoneg.

Au cours des siècles, nous retrouvons l'île citée sous les graphies Hoat en 1453, Hoüath en 1636 ou Houac en 1763.

Tout comme Hœdic, l'étymologie de ce toponyme reste mystérieuse et de nombreuses hypothèses sont envisagées dont, les plus sérieuses, une origine pré-celtique ; hypothèse assez largement partagée.

houat-1

tHameaux et quartiers

  • Beg Creïz - Beg Kreiz
    Long: : -2.947050 - Lat: : 47.372169
    Beg Kreiz - la pointe du milieu est un îlot situé entre Beg Pell et Beg Tost, d'où son appelation du milieu. Cet îlot est accessible à basse mer mais comme pour les autres îlots, nous vous déconseillons d'y aller pour laisser les colonies d'oiseaux marins en paix. Vous y atteignez l'altitude impressionnate de 13 mètres au dessus du nivez de la mer !
  • Beg Pell - Beg pell
    Long: : -2.946235 - Lat: : 47.369063
    Beg pell - la pointe lointaine, est le plus éloigné des trois îlots de cette pointe. Alors que les deux autres îlots sont accessibles à marée basse, atteindre Beg pell vous demandera de mouiller le maillot bien que nous vous déconseillons d'y aller pour laisser les colonies d'oiseaux marins en paix.
  • Beg Tost - Beg tost
    Long: : -2.948670 - Lat: : 47.374269
    Beg Tost - la pointe proche est îlot situé entre l'île et l'îlot de Beg Kreiz. Étant l'îlot le plus proche des trois qui formetn cette pointe, il trouva naturellement son nom Beg Tost. Cet îlot est accessible à basse mer mais comme pour les autres îlots, nous vous déconseillons d'y aller pour laisser les colonies d'oiseaux marins en paix.
  • Château d'Esteneguy - Kastell Esternegy
    Long: : -2.950011 - Lat: : 47.380081
    Kastell Esternegy - Château d'Esterneguy a changé d'appellation pour devenir le Porzh kozh - Vieux port. Ces lieux furent aménagés en port par des prisonniers allemands lors de la guerre 1914-1918 ; la digue se brisera sous la tempête en 1951. Dès le XVIII° et certainement avant, il existait une jetée - toujours existante et utilisée, en ce lieux. Une carte du XVIII° signale aussi l'existence d'une presse à poisson, probablement une presse à sardine.
  • Doar Segal - Douar Segal
    Long: : -2.962380 - Lat: : 47.386264
    Un toponyme dérivant du breton Douar - terre, champ, et Segal - le seigle. Ce lieu était donc une partie de l'île où se cultivait le seigle, ou lieu voyant le seigle pousser aisément. Ce toponyme est donné Doar Segal sur les cartes IGN.
  • Men Koh bihan - Maen Kaoc'h bihan
    Long: : -2.947254 - Lat: : 47.376885
    Maen Kaoc'h bihan - la petite pierre merdique est un récif toujours immergé situé entre l'ancien port de Saint Gildas et la pointe de Toul ar Bre. Son appelation provient sans doute de sa situation obligeant les marins à faire un détour de sécurité pour arriver à l'anse du Treac'h ar Goured. Il faut alors un peu s'éloigner de la côte et c'est... Merdique !
  • Toul ar Broc'h - Toul ar Broc'h
    Long: : -2.949786 - Lat: : 47.375671
    Toul ar Broc'h semble maintenant disparu des cartes IGN.
    Les cartes d'État-Major donnent un Toul er Brer que nous retrouvons sur les cartes antérieures avec un Toul ar Breac'h permettant de relier ce toponyme à un Toul ar Broc'h - le trou du blaireau. Peut-être un ensemble de terriers de blaireaux ou un sens purement houatais donné à ce mot ?
  • Trimen - Tri Maen
    Long: : -2.946063 - Lat: : 47.367926
    Tri Maen signifie tout simplement trois pierres. Situées sur l'îlot de Beg pell, ce toponyme tire son nom de la forme spécifique de la roche que vous ne pourrez voir qu'à marée basse. Ce micro-toponyme est donné Trimen sur les cartes IGN. Tri Maen marque l'extrême pointe des trois îlots.
houat-4

PNos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.