GuidesAccueil

Douaumont

Étymologies et toponymes
Douaumont
Douaumont: Eugène Le Pogam, mort le 6 septembre 1917, près de Douaumont, ravin de

Sponsor



Douaumont

douaumont
tFrançais Douaumont
tPopulation 0 hab
tGentilé
tSuperficie 6,14 km²
tDensité0 hab/km²
tLatitude 49°13'12" N
tLongitude 5°26'53" E
tLatitude49.220100
tLongitude5.431390


Rue Bric et Brac

Étymologies et toponymes

Les toponymes de Douaumont

Douaumont  Douaumont

Douaumont est signalé dans une charte de Thibault II°, comte de Bar, archevêque de Juvigny, et, en cette année 1252, nous retrouvons ce toponyme avec un Neuve ville à Douaumont. Il évoluera, comme tous les toponymes, avec des Dewamont au XIV° siècle, un Douamont en 1462, un Doualmont en 1560, un Duaco-Monte en 1738, un Duacus-Monte en 1749 et 1756 pour n'en citer que quelques uns.

Il semblerait que ce toponyme dérive d'une anthroponyme germanique Deudan

Douaumont  Douaumont, ses lieux et ses quartiers

  • Thiaumont - Lat: 49.211723 - Long: 5.428262
    Le Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Paul nous signale une forme ancienne pour Thiaumont dès l'année 1100 avec un Thoaldimons que nous retrouverons 80 ans plus tard avec un Théaldi-Mons significatif. Au XVI° siècle, ce toponyme est devenu Thiacaumont. Ce toponyme dériverait d'un anthroponyme germanique, Theudwald, et du mot latin Mons, le mont.

PNos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.