GuidesAccueil

Rabou

Balades et mémoires
Rabou
Rabou: Le village accroché à son promontoire

Rabou

rabou-6

Rabou s'accroche âprement à son piton, comme s'il allait chuter dans les gorges du petit Büech. Ici, vous êtes arrivés au bout du monde, au bout de cette petite départementale qui s'agrippe au flanc de la Montagne de Charance, sans doute, elle aussi, pour ne pas choir dans ce Buëch qui coule en contrebas. 76 habitants au bout de ce cul de sac, un microcosme qui ne comptait que 15 habitants en 1975.

Si vous venez à Rabou pour chercher foules, vous vous trompez ; vous y trouverez le calme et de splendides balades pédestres. Si vous venez y cherchez ce que vous ne verrez pas ailleurs, alors, vous avez fait le bon choix.

Et, à Rabou, vous pourrez suivre le chemin du Facteur.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Rabou

rabou


tFrançais Rabou
tOccitanRabòu
tPopulation 83 hab
tGentilé Raboutins
tSuperficie 26,56 km²
tDensité3.13 hab/km²
tLatitude 44°35'27" N
tLongitude 6°0'18" E
tLatitude44.590765
tLongitude6.005080


Rue Bric et Brac

Sponsor

Dominant le Drac et ses gorges, proche de la superbe vallée du Valgaudemar, étape obligée sur la Route Napoléon, le Château des Herbeys est daté du XIII° siècle.

Rénové avec goût et respect de l'Histoire des lieux, ce château, hôtel et restaurant, vous accueillera avec tout l'art et le savoir-faire des grandes demeures qui font la richesse de notre pays.

Pour séjourner ou pour vous restaurer, vous ne regretterez pas votre étape au Château des Herbeys

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux.

Elles sont aussi le fait d'amateurs et sont donc à la portée de chacun d'entre nous.

Toponyme

rabou

Rabou, Rabòu en vivaro-alpin, semble désigner un endroit escarpé, une gorge ou un ravin ; la topologie du terrain avec ses toutes proches gorges du petit Büech semble confirmer l'interprétation de ce toponyme.

Nous retrouvons ce toponyme dans le Cartulaire du Monastère de Durbon en 1188 sous la forme Rabaorum, puis en 1220 dans le même document, sous la forme Rabaons, puis Rabaonum en 1232.

Héraldique

rabou

Rabou
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Patrimoine

TPatrimoine de Rabou

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Rabou

Histoire

TLe lieutenant de Rabou

L'autorité et l'administration, qu'elle soit royale ou seigneuriale, se faisait par nomination ; charge au possesseur de la charge d'en tirer revenu, moyennant respect des règles, lois et décrêts. Rabou ne pouvait échapper à la règle.

Célébrités

TCélébrités de Rabou

Nés dans la commune, ils connurent une certaine notoriété nationale ou internationale, régionale ou locale et méritent d'être mieux connus.

Ils étaient écrivains, militaires, religieux, peintres ou autres activités et ils brillèrent dans leur domaine et sont célébrités de Rabou.

Dicton du jour

rabou



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

rabou

TYves Mahyeuc, Évêque de Rennes

Nommé en 1507 par Anne de Bretagne, Yves dénote: les évêques étant notables, ce Dominicain, frère mendiant, étonne. Né en Léon- 1462, il intègre le couvent dominicain de Morlaix, étudie à Nantes et s'installe à Rennes. Confesseur d'Anne, elle le nomme Évêque en 1507. Continuant à vivre au couvent des jacobins, il lance la construction de la Cathédrale, y couronne François III°, Duc de Bretagne, indépendante, et meurt en 1541 à Bruz. Il fut réformateur de l'Église Bretonne.

Blagounette

rabou

TLa fille du brasseur - Année 1900

Deux amis discutent au café du coin.
- Quoi de nouveau aujourd’hui ?
- Gaston se marie.
- Bah ! qui épouse-t-il ?
- La fille d’un brasseur...
- Brune ou blonde ?