GuidesAccueil

Paramé

Balades et mémoires

:

Paramé

parame-1

Paramé est ancienne commune bretonne d'Ille-et-Vilaine.
Longtemps station balnéaire fut renommée et l'on y venait séjourner de loin. Elle édita son propre journal d'annonces touristiques peu avant 1900 ; le bien nommé Le Paramé, puis Paramé Mondain.
Paramé, commune, a fusionné avec Saint-Malo en octobre 1967 et en est devenue un quartier vivant au rythme des saisons et gardant un charme assuré.

Sa plage est prodigieuse !



Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Paramé

parame


tFrançais Paramé
tPopulation 0 hab
tGentilé
tSuperficie 0,00 km²
tDensité hab/km²
tLatitude 48°39'28" N
tLongitude 1°59'59" W
tLatitude48.657908
tLongitude-1.983014


Rue Bric et Brac

Sponsor

Dominant le Drac et ses gorges, proche de la superbe vallée du Valgaudemar, étape obligée sur la Route Napoléon, le Château des Herbeys est daté du XIII° siècle.

Rénové avec goût et respect de l'Histoire des lieux, ce château, hôtel et restaurant, vous accueillera avec tout l'art et le savoir-faire des grandes demeures qui font la richesse de notre pays.

Pour séjourner ou pour vous restaurer, vous ne regretterez pas votre étape au Château des Herbeys

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux.

Elles sont aussi le fait d'amateurs et sont donc à la portée de chacun d'entre nous.

Héraldique

parame

Paramé
porte

d'azur au navire à rames d'or, aux voiles éployées de même, au franc quartier d'argent chargé d'une aigle bicéphale de sable

Patrimoine

TPatrimoine de Paramé

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Paramé

Presse passée

TLe Cdt Dublaix mis en non-activité

Paramé, 27 février - En ce qui concerne le commandant Dublaix, mis aux arrêts de rigueur pour avoir refusé d'ordonner à ses hommes d'enfoncer la porte de l'église de Paramé, il a été mis, par le ministre de la Guerre, en non-activité par retrait d'emploi.
Le commandant Marie-Eugène Dublaix, né en 1860, était sorti de Saint-Cyr en 1882. Il venait d'être récemment affecté au 47° et sortait du 159° à Briançon.

LA CROIX - 1° mars 1906

Tranche héraldique

parame



Lors de votre visite à Paramé, vous pourrez peut-être remarquer la présence de blasons, anciens ou modernes, sur de vieilles portes, murs ou vitraux.

Cliquez le lien correspondant à l'ordre d'Ancien Régime qui vous intéresse

Dicton du jour

parame



Genver a garg ar foz
C'hwevrer he dalc'h kloz.

Janvier remplit le fossé.
Février le tient clos.

Saint du jour

parame

TRenaud de Craon, Ermite - XII° siècle

Renaud, aussi connu sous le nom de Régnaud, fait choix de religion et devient chanoine en la ville de Soissons. Appelé en solitude, il devient disciple du Bienheureux Robert d'Arbrissel, ermite et moine breton en la forêt mayennaise de Craons puis se retire dans la forêt de La Mélinais, en commune de La Flèche où il terminera son existence terrestre.

Il y meurt en l'an 1104.

Blagounette

parame

TLe mourant - Année 1896

Gontran est au chevet de son oncle qui est malade :
- Ayez confiance, mon Oncle, vous dis-je... Vous guérirez certainement !
Le moribond, désignant du regard les quatre médecins qui discutent tout bas dans un coin de la chambre lui répond alors :
- Non... Ils sont trop nombreux !