GuidesAccueil

Ahaxe-Alciette-Bascassan

Presse passée

:

Sponsor

ahaxe-alciette-bascassan
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Ahaxe-Alciette-Bascassan

ahaxe-alciette-bascassan
tFrançais Ahaxe-Alciette-Bascassan
tPopulation 300 hab
tGentilé
tSuperficie 14,64 km²
tDensité20.49 hab/km²
tLatitude 43°9'0" N
tLongitude 1°10'0" W
tLatitude43.150002
tLongitude-1.166670

Rue Bric et Brac

Presse passée

tCurieux somnanbule

Ahaxe-Alciette-Bascassan, 25 avril - Un cas fort curieux de somnambulisme nous est signalé par un de nos abonnés de Ahaxe-Alciette-Bascassan. Dans la nuit du 17 au 18, deux individus étrangers à la commune, l'un charbonnier, l'autre laboureur, étaient hébergés dans l'auberge Laco. Vers une heure du matin, le charbonnier se lève en sursaut en criant Au voleur !!!, boulverse les meubles avec tapage et, ayant cassé plusisuers vitres, saute de la fenêtre d'une hauteur considérable. Cependant, les habitants et le voisinage avaient pris l'alarme et, entendant ce bruit, on se hâte de descendre dans la cour, croyant retrouver un cadavre. On ne retrouva que les traces de la chute, mais le somnambule avait disparu.
Ce ne fut qu'au bout d'une heure et demi qu'on le vit revenir sain et sauf, dans le simple appareil, mais trempé jusqu'aux os. bien que le temps fut beau; cela fit présumer qu'il avait du traverser le ruisseau au risque de se noyer. L'individu ne se souvenait absoluement de rien, comme cela se produit souvent dans le cas de somnambulisme.
Notre homme fut mis au lit et saigné comme il se doit par un homme de l'art appelé pour lui donner des soins. On lui fait encore garder le lit pour compléter sa guérison.

LE PETIT JOURNAL - 01 mai 1861

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !