GuidesAccueil

Murato

Guides excursionnistes et balades
Murato
Murato: Saint Michel, une église chargée d'Histoire...

Murato

murato-1

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Murato

murato
tFrançais Murato
tCorsuMuratu
tPopulation 600 hab
tGentilé
tSuperficie 20,38 km²
tDensité29.44 hab/km²
tLatitude 42°35'38" N
tLongitude 9°20'34" E
tLatitude42.577301
tLongitude9.326120


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux. Elles sont aussi réalisées par des amateurs et sont donc réalisables par chancun d'entre nous.

Héraldique

murato

Murato
porte

d'azur à une église d'argent

Blagounette

murato

murato  La balistique - Année 1900

Le fils de Gaston, bohème trop connu de ses créanciers, travaille pour entrer à Saint-Cyr. Il étudie un traité de balistique et interroge son père.
- Papa, qu’appelle-t-on la zone dangereuse ?
Gaston réfléchit quelques instants puis répond à son fils :>br />- C'est la rue où demeure un créancier, mon fils !

Dicton du jour

murato



Avril et Mai, de l'année
Font tous seuls la destinée.

Saint du jour

murato

tÉmeline - Bienheureuse - XII° siècle

Née à Longeville-sur-la-Laines, en Haute-Marne, Émeline intégra la vie religieuse comme converse et le resta. Se mortifiant, pénitente permanente, portant cilice, marchant pieds nus, priant en continu, mangeant peu la semaine, douée de visions, elle prédit une blessure à l'œil au Seigneur de Beaufort ; ce qui advint. Morte en 1178, inhumée en la chapelle des Dames de l'Abbaye de Boulancourt, ses restes transférés en l'église de Boulancourt ; il n'en reste aucune trace.