GuidesAccueil

Martigne-Ferchaud

Guides excursionnistes et balades

:

Martigne-Ferchaud

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Martigne-Ferchaud

martigne-ferchaud
tFrançais Martigne-Ferchaud
tBrezhonegMarzhinieg-Houarnruz
tPopulation 2 600 hab
tGentilé martignolais
tSuperficie 74,10 km²
tDensité35.09 hab/km²
tLatitude 47°50'60" N
tLongitude 1°19'0" W
t Latitude47.833302
t Longitude-1.316670

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

martigne-ferchaud

Martigne-Ferchaud
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Tranche héraldique

martigne-ferchaud



Lors de votre visite à Martigne-Ferchaud, vous pourrez peut-être remarquer la présence de blasons sur de vieilles portes, murs ou vitraux.

Cliquez le lien correspondant à l'ordre d'Ancien Régime qui vous intéresse

Blagounette

martigne-ferchaud

martigne-ferchaud  Première entrevue - Année 1895

Un jeune homme, en recherche de mariage, a obtenu une première rencontre avec une jeune femme pour parler de fiancailles ; bien sûr en présence des parents comme il se doit. Le jeune homme parle alors :
- Comment vous remercier, Mademoiselle, de m’avoir accepté...
- Mais, Monsieur...
- C’est que j’avais déjà été refusé par plus de vingt jeunes filles...
Tête de la fiancée !

Dicton du jour

martigne-ferchaud



Genver a garg ar foz
C'hwevrer he dalc'h kloz.

Janvier remplit le fossé.
Février le tient clos.

Saint du jour

martigne-ferchaud

Saint Baudouin  Saint Baudoin - Saint du calendrier romain

Baudoin, décédé vers 679, était archidiacre à Laon, dans l'Aisne. Il fut assassiné par les spadassins d'Ébroïn, maire du palais du roi Clotraire III°, puis sous le règne de Théodoric III°, troisième fils de Clovis. Baudoin avait eu l'inconvénient d'être considéré comme rebelle au pouvoir et espion au service du Royaume d'Austrasie dont le roi Childéric soutenait ouvertement le soulèvement mené par Saint Léger.