GuidesAccueil

Marines

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TMarines

Marines est une commune en département de Val-d'Oise qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 3200 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Marines

marines


tFrançais Marines
 
tPopulation 3 200
tGentilé
tSuperficie 8,26 km²
tDensité387.41 /km²
 
tLatitude 49°9'0" N
tLongitude 1°59'60" E
tLatitude49.150002
tLongitude1.983330


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

marines

Marines
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Marines

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Marines

Dicton du jour

marines





Vive Bourgogne et Saint Rabot
Qui bien besogne ne dit mot.

Saint du jour

marines



TAmbroise de Milan - Docteur de l'Église - IV° siècle

Gouverneur de Milan, Ambroise se convertit. Orateur né, il est nommé évêque par acclamation des milanais. Baptisé, ordonné prêtre, il est consacré évêque. S'engageant dans son apostolat, il a discordes avec Théodose, Empereur. En 390, celui-ci ayant fait massacrer des émeutiers, Ambroise interdit les églises milanaises à l'Empereur avant pénitence publique. Impressionné, l'empereur communiera au milieu des fidèles, dans la plus grande simplicité. Ambroise est saint patron des apiculteurs.

Blagounette

marines



TEn cour d’assises - Année 1905

Galineau est au tribunal et son jugement, très dur, vient de tomber. L’avocat en lui annonçant sa peine lui dit alors :
- Mon pauvre ami, le président nous a salés, hein !
Haussant les épaules, l’accusé lui répond alors:
- Il fallait s’y attendre, vote plaidoirie était fade !