GuidesAccueil

Louresse-rochemenier

Guides excursionnistes et balades

:

Louresse-rochemenier

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Louresse-rochemenier

louresse-rochemenier
tFrançais Louresse-rochemenier
tPopulation 800 hab
tGentilé
tSuperficie 25,82 km²
tDensité30.98 hab/km²
tLatitude 47°15'0" N
tLongitude 0°19'0" E
t Latitude47.250000
t Longitude-0.316667

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

louresse-rochemenier

Louresse-rochemenier
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Blagounette

louresse-rochemenier

louresse-rochemenier  La chique de l'Amiral - Année 1895

Un amiral anglais, rendant visite à l’escadre française, dépose sa chique avant de pénétrer dans le carré des officiers. En sortant, il est tout étonné de la retrouver et la reprend.
- Vous autres, Français, dit-il, vous ne serez jamais de véritables loups de mer. Quel matelot anglais eût laissé la chique d’un amiral en ce lieu ?
Alors un Robert s’avançant, la main à son béret, lui répond :
- Je vous demande pardon, Amiral, je l’avais gardée tout le temps en bouche. C’est en vous entendant revenir que je l’ai remise en place...

Dicton du jour

louresse-rochemenier



Etre pieux ne nuit pas
Etre trop pieux ne convient pas.

Saint du jour

louresse-rochemenier

K  Saint Martin de Tour - Saint officiel de l'Église Romaine

Saint patron des commissaires, des maréchaux ferrants, des mendiants, des policiers et des militaires, il est aussi celui du diocèse de Tours et de celui de Tulle.
Né en Panonnie, en 316, actuelle Hongrie, Saint Martin, fils de soldat romain, se retrouve lui aussi légionnaire comme il est devoir aux fils de légionnaires. Sa mutation, en Gaule, l'amène à Amiens, ville où il partage son manteau avec un pauvre. Faisant choix de Chrétienté, il quitte l'armée, rejoins Saint Hilaire puis, avec lui, fonde le premier monastère de la Gaule à Ligugé, Poitou. Enlevé par les habitants de Tours qui le veulent comme Évêque, il accepte la charge et se consacre à évangéliser la région jusqu'à sa mort à Candes, le 8 novembre 397. Il est un des saint principaux de la Chrétienté.