GuidesAccueil

Lano

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TLano

Lano est une commune en département de Haute-Corse qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 0 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Lano

lano


tFrançais Lano
tCorsuLanu
 
tPopulation 0
tGentilé
tSuperficie 8,15 km²
tDensité0 /km²
 
tLatitude 42°23'58" N
tLongitude 9°15'51" E
tLatitude42.382801
tLongitude9.247510


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

lano

Lano
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Lano

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Lano

Dicton du jour

lano


TDicton

Avril et Mai, de l'année
Font tous seuls la destinée.

Saint du jour

lano


THyacinthe de Cracovie - Saint, Martyr - III° siècle

Silésien, actuellement province polonaise, Hyacinthe est prêtre, docteur en théologien et chanoine de Cracovie. Il intègre la Congrégation des Frères Prêcheurs et reçoit l'habit directement des mains de Saint Dominique.

Il fonde de multiples monastères dominicains en pays scandinaves, en Écosse, ainsi qu'en Asie Mineure et est fêté le 17 août par les Dominicains.

Blagounette

lano


TCalino le Géographe - Année 1896

Calinaux, qui n’a que de très vagues notions des antipodes mais est un spécialiste en Géographie, n’est pas peu surpris de voir Li-Hang-Chang et sa suite vaquer le jour à leurs occupations et dormir la nuit comme de simples Européens.
- Voilà qui est étrange ! s’écrit-il. Je m’étais pourtant laissé dire que les Chinois se lèvent quand nous nous couchons et se couchent quand nous nous levons !