GuidesAccueil

Ghyvelde

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TGhyvelde

Ghyvelde est une commune en département de Nord qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 3200 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Ghyvelde

ghyvelde


tFrançais Ghyvelde
 
tPopulation 3 200
tGentilé
tSuperficie 16,46 km²
tDensité194.41 /km²
 
tLatitude 51°3'60" N
tLongitude 2°32'60" E
tLatitude51.049999
tLongitude2.533330


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

ghyvelde

Ghyvelde
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Ghyvelde

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Ghyvelde

Dicton du jour

ghyvelde


TDicton

Vilain enrichit, ne connait ni parents ni amis.

Saint du jour

ghyvelde


TSaint Gildas - Abbé en Bretagne - V° siècle

Écossais, le Gweltaz breton, francisé en Gildas et naquit vers la fin du V° siècle. Ayant étudié en Bro Kembre - Pays de Galles, Gildas, dit Ar Fur - Le Sage, missionnaire, convertit les Cambriens. Ordonné prêtre en l'an 518, et après un passage en Irlande, il vient en Bretagne. S'installant à l'Île de Houat, y passe plusieurs années, et rejoint la Presqu'île de Rhuys où il édifiera un monastère renommé qui, bien que sécularisé, existe toujours. Il meurt le 29 janvier 565, sans doute à Houat.

Blagounette

ghyvelde


TLe curé et le voleur - Année 1899

Un voleur audacieux est agenouillé au confessionnal et dérobe la montre de son curé en se confessant.
- Mon Père, lui dit-il, je vole.
Comment, mon enfant ?
- Mon Père, j'ai volé - la montre est dans sa poche.
- Mon enfant, il faut la rendre.
- Eh bien, mon Père, je vais vous rendre.
- Ce n'est pas à moi qu'il faut rendre cette montre mais à celui que vous avez volé.
Mon Père, il ne veux pas que je lui la rende.
- Eh bien, gardez-la !