GuidesAccueil

Chauffayer

Guides excursionnistes et balades
Chauffayer
Chauffayer: Chauffayer et sommets...

Chauffayer

aubessagne-5

Chauffayer, situé sur la Route Napoléon est une bien charmante commune des Hautes-Alpes et il fait bon y faire escale; Chauffayer vous ouvre aussi bien le Champsaur que le Valgaudemar. Vous pourrez y séjourner au château des Herbeys, une demeure du XIII° siècle et, posant le sac à Chauffayer, vous lancer dans ces multiples escapades et balades qui n'attendent que vous.



Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Chauffayer

chauffayer
tFrançais Chauffayer
tOccitanChauffaier
tPopulation 383 hab
tGentilé Aubessagnois
tSuperficie 10,90 km²
tDensité35.14 hab/km²
tLatitude 44°45'23" N
tLongitude 6°0'24" E
tLatitude44.756288
tLongitude6.006796


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux. Elles sont aussi réalisées par des amateurs et sont donc réalisables par chancun d'entre nous.

Toponyme

Chauffayer, en occitan haut-alpin Chaufaier, est connu dès 1373 sous la forme Chalfanerium ; en occitan haut-alpin, une Chau étant une élévation au sommet plutôt plan. Chauffayer ne fut longtemps qu'un hameau de la commune d'Aubessagne, chef-lieu originel.

Héraldique

chauffayer

Chauffayer
porte

d'argent à une aigle d'azur, couronnée d'or, becquée et membrée de gueules

Histoire

ChauffayerLe canal des Herbeys

Bien que les neiges soient des apports hydriques, les zones montagneuses, sans l'irrigation, restent souvent des terres pauvres et difficilement agricoles. Du XVIII° au XX° siècle, de multiples communes, unies dans un projet commun ou non, construisirent des canaux d'irrigation pour arroser leurs terres et y développer une agriculture qui se modernisait rapidement.

Presse passée

ChauffayerIncendie dans le cimetière

Le jeune Joseph Mondini, âgé de 14 ans, travaillait dans le cimetière de Chauffayer, Hautes-Alpes, à des réparations, quand il alluma, une cigarette et jeta son allumette non éteinte dans quelques herbes sèches. Un incendie se déclara aussitôt, qui atteignit toutes les herbes du cimetière, détruisit les croix de bois, les couronnes et les fleurs.

LE PETIT JOURNAL - 14 août 1923

Blagounette

chauffayer

chauffayerPremière entrevue - Année 1895

Un jeune homme, en recherche de mariage, a obtenu une première rencontre avec une jeune femme pour parler de fiancailles ; bien sûr en présence des parents comme il se doit. Le jeune homme parle alors :
- Comment vous remercier, Mademoiselle, de m’avoir accepté...
- Mais, Monsieur...
- C’est que j’avais déjà été refusé par plus de vingt jeunes filles...
Tête de la fiancée !

Dicton du jour

chauffayer



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

chauffayer

tSaint Quentin - Saint officiel de Rome, fête locale

Compagnon de Saint Lucien de Beauvais, Quentin, cinquième enfant il semblerait, part évangéliser la Gaule, en région du Beauvaisis et en Picardie ; nous étions au III° siècle. Rictiovare, préfet romain de la région, voyant ces agitateurs religieux arriver, fait arrêter Quentin à Soissons. Comme tout bon préfet de l'époque, et qui se respecte, il le fait torturer, supplicier puis couper la tête suite à évasion. Son corps fut jeté dans les marais de la Somme puis retrouvé, 55 ans plus tard, par une riche aveugle, Eusébie, venue de Rome spécialement dans ce but.