GuidesAccueil

Charenton-le-Pont

Guides excursionnistes et balades

:

Charenton-le-Pont

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Charenton-le-Pont

charenton-le-pont
tFrançais Charenton-le-Pont
tPopulation 28 600 hab
tGentilé
tSuperficie 1,85 km²
tDensité15459.46 hab/km²
tLatitude 48°49'0" N
tLongitude 2°25'0" E
tLatitude48.816700
tLongitude2.416670

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

charenton-le-pont

Charenton-le-Pont
porte

d'azur au pont fortifié de quatre arches donjonné et girouetté d'argent, ajouré et maçonné de sable, posé sur des ondes aussi d'argent mouvant de la pointe

Autrefois

Les premiers guides touristiques, au sens où nous l'entendons actuellement, sont nés avec le développement du chemin de fer. Contrairement aux récits de voyages qui se limitaient au parcours réalisé, les guides touristiques fournissent multiples informations sur les lieux et destinations que vous désirez visiter.

Blagounette

charenton-le-pont

charenton-le-pont  La chasse du député - Année 1905

Au moment où M. L..., le député de l’arrondissement, met en joue un lièvre superbe, il s’entend tout à coup appeler :
- Hé ! Monsieur le député ?
Et furieux, il s’écrie alors :
- Sacré nom de d'un chien ! Je ne suis pas encore à la Chambre que l'on pas encore m'interrompt déjà !

Dicton du jour

charenton-le-pont





Vive Bourgogne et Saint Rabot
Qui bien besogne ne dit mot.

Saint du jour

charenton-le-pont

Saint Alexandre l'Acémète  Saint Alexandre l'Acémète - Confesseur du IV° siècle

Natif de Grèce, alors Empire Byzantin, il fait ses études à Constantinople et est reconnu comme fin lettré. Destiné à la carrière militaire qu'il embrasse, il devient gouverneur d'une province byzantine ; poste qu'il abandonne soudain pour se retirer dans le désert mésopotamien. Son érudition, sa culture, sa foi rayonnants, de nombreux adeptes le rejoignent pour profiter de ses enseignements et suivre la difficile voie acémète qu'il professe. Ces moines, refusant et limitant leur sommeil, chantent et pratiquent liturgie et prière à plein temps dans leur église et leur propre langue en réalisant des roulements. Alexandre, né vers l'an 350 dans une île de mer Égée, meurt vers l'an 430.