GuidesAccueil

Cernay-la-ville

Guides excursionnistes et balades

:

Cernay-la-ville

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Cernay-la-ville

cernay-la-ville
tFrançais Cernay-la-ville
tPopulation 1 600 hab
tGentilé
tSuperficie 9,77 km²
tDensité163.77 hab/km²
tLatitude 48°40'0" N
tLongitude 1°58'0" E
tLatitude48.666698
tLongitude1.966670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

cernay-la-ville

Cernay-la-ville
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Anecdotes

Toutes nos communes voient l'existence de petites histoires locales, parfois amusantes, parfois tristes, parfois sordides.

Elles voient aussi ajouté à cette rubrique des informations non classables sous les autres rubriques concernant la commune de Cernay-la-ville.

Blagounette

cernay-la-ville

cernay-la-villeAu tribunal - Année 1896

Une femme se retrouve en correctionnelle pour quelque méfait. Le Président lui pose quelques questions:
- Êtes-vous mariée ?
- Oui... Non... Euh... Monsieur le Président...
Le président, bon homme, voyant sa cliente embarrassée lance alors :
- Madame s’en rapporte donc à la sagesse du tribunal !

Dicton du jour

cernay-la-ville





Vive Bourgogne et Saint Rabot
Qui bien besogne ne dit mot.

Saint du jour

cernay-la-ville

KJacques Thompson - Bienheureux - XVI° siècle

Les guerres de religion ravagent l'Europe et l'Angleterre n'est pas épargnée. Élisabeth I° d'Angleterre, rétablissant la primauté du protestantisme sur le catholicisme favorisé par Marie I°. Natif de York, Jacques Thompson, fait choix de prêtrise catholique et fit ses études à Remis, ville où existait un collège pour anglais. Rentré en Angleterre, il est pendu à York car il refuse de trahir l'Église de Rome.