GuidesAccueil

Cantenay-epinard

Guides excursionnistes et balades

:

Cantenay-epinard

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Cantenay-epinard

cantenay-epinard
tFrançais Cantenay-epinard
tPopulation 2 100 hab
tGentilé
tSuperficie 16,10 km²
tDensité130.43 hab/km²
tLatitude 47°32'60" N
tLongitude 0°34'0" E
tLatitude47.533298
tLongitude-0.566667


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

cantenay-epinard

Cantenay-epinard
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Blagounette

cantenay-epinard

cantenay-epinardLa chique de l'Amiral - Année 1895

Un amiral anglais, rendant visite à l’escadre française, dépose sa chique avant de pénétrer dans le carré des officiers. En sortant, il est tout étonné de la retrouver et la reprend.
- Vous autres, Français, dit-il, vous ne serez jamais de véritables loups de mer. Quel matelot anglais eût laissé la chique d’un amiral en ce lieu ?
Alors un Robert s’avançant, la main à son béret, lui répond :
- Je vous demande pardon, Amiral, je l’avais gardée tout le temps en bouche. C’est en vous entendant revenir que je l’ai remise en place...

Dicton du jour

cantenay-epinard



Etre pieux ne nuit pas
Etre trop pieux ne convient pas.

Saint du jour

cantenay-epinard

K  Olivier Plunket - Evêque d'Armagh, martyr - XVII° siècle

Au XVII° siècle, la Couronne Anglaise dépossédait les terres des Irlandais Catholiques pour les distribuer aux Protestants et coloniser ainsi le Pays. Jeune homme lors de la Première Révolution Irlandaise, il échappa aux massacres réalisés par les troupes de Cromwell ; entre 30 et 50 % de la population iralndaise sera alors massacrée. Ordonné prêtre en 1654 est nommé archevêque d'Armagh quinze ans plus tard. Arrêté par les Anglais, il est condamné comme rebelle à être pendu, démembré et éviscéré. Olivier Plunket, saint homme, pardonna à ses accusateurs, à ses tortionnaires et remercia les juges pour sa condamnation.