GuidesAccueil

Blauvac

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TBlauvac

Blauvac est une commune en département de Vaucluse qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 400 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Blauvac

blauvac


tFrançais Blauvac
tProvençauBlauvac
 
tPopulation 400
tGentilé
tSuperficie 20,80 km²
tDensité19.23 /km²
 
tLatitude 44°2'60" N
tLongitude 5°12'0" E
tLatitude44.033298
tLongitude5.200000


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

blauvac

Blauvac
porte

de sinople à deux flèches d'or

Patrimoine

TPatrimoine de Blauvac

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Blauvac

Dicton du jour

blauvac


TDicton

Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

blauvac


TJoséphine Bakhita - Sainte - XX° siècle

Née vers 1869 dans la tribu nubienne des Dadjo, elle est enlevée à 9 ans par des négriers musulmans et tellement maltraitée qu'elle en oublie son nom. Vendue, revendue, battue, violentée, par ses maîtres arabes, elle retrouve la liberté et se convertit au christianisme pour devenir religieuse chez les filles de la Charité de Venise. Celle que tous appellent la Mère Noire meurt le 8 février 1947. Elle est béatifiée en 1992 puis canonisée le 1° octobre 2000.

Blagounette

blauvac


TLe furoncle - Année 1895

Un médecin est appelé chez un riche banquier ; après avoir mis à découvert la partie malade, il s'écrit :
- Sapristi, vous avez le plus beau furoncle qu’on puisse voir !
Et comme un vieil ami, présent à la consultation, paraît étonné, il rajout discrètement :
- Laissez-moi dire qu'il faut toujours flatter le client...