Brasparts

Étymologies et toponymes
a_1
 :
télégram V-Kontakte Facebook Whatsapp Tchinggiz X 🎲 ⤇ OVNI à Bolazec !

Sponsor

brasparts
<Cliquez l'image>

■  Toponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Brasparts

brasparts


  • FrançaisBrasparts
  • BrezhonegBrasparzh
    ( Breton )
  • Population1 000 hab.
    Gentilébraspartiates
  • Superficie46,69 km²
  • Densité21.42 hab./km²
  • Latitude48° 18 '60" N°
    Longitude3° 57 '0" W°
  • Latitude48.299999°
    Longitude-3.950000°


⌘ Étymologies et toponymes

kalevalsky-russia-1
Kalevala: En 1894, Likopää, un quartier du village

Longtemps, Brasparts, Brasparzh en breton, a été expliqué comme dérivant de Bras - grand, et Pars - paroisse ; soit la Grande Paroisse. Les dernières hypothèses font dériver Brasparts du vieux-breton Brath - piquer, et Parth, Perth - haie. Sans doute un ouvrage défensif formé de haies vives.

Nous penchons aussi pour ce sens plus crédible que la grande paroisse. Notons toujours l'existence et l'utilisation de Garzh - haie de talus en breton. Bien que le mot Brath ai disparu de la langue bretonne contemporaine, il existe toujours, notamment en Gallois où nous retrouvons Brath - piquer.

Brasparts est connu sous les formes de Bratberth, XI° siècle - Brasperz en 1368 - Brazberz en 1376 - Brazperz en 1407 et Brasparts en 1536.