GuidesAccueil

Venelles

Balades et mémoires

:

Venelles

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Venelles

venelles


tFrançais Venelles
tProvençauVenèla
tPopulation 8 100 hab
tGentilé venellois
tSuperficie 20,54 km²
tDensité394.35 hab/km²
tLatitude 43°36'60" N
tLongitude 5°29'60" E
tLatitude43.599998
tLongitude5.483330


Rue Bric et Brac

Sponsor

Dominant le Drac et ses gorges, proche de la superbe vallée du Valgaudemar, étape obligée sur la Route Napoléon, le Château des Herbeys est daté du XIII° siècle.

Rénové avec goût et respect de l'Histoire des lieux, ce château, hôtel et restaurant, vous accueillera avec tout l'art et le savoir-faire des grandes demeures qui font la richesse de notre pays.

Pour séjourner ou pour vous restaurer, vous ne regretterez pas votre étape au Château des Herbeys

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

venelles

Venelles
porte

d'or, au sautoir de gueules et au chef cousu d'argent, chargé du mot VENELLES en grandes lettres de sable

Patrimoine

TPatrimoine de Venelles

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Venelles

Dicton du jour

venelles



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

venelles

TJean de Capistran - Saint - XV° siècle

Né à Naples, Jean de Capistran, Saint Patron des aumôniers militaires, fils d'un condottiere allemand et ayant étudié le Droit, devient gouverneur et capitaine de Pérouse, Italie. Veuf à 29 ans, il fait amende honorable de sa vie dissolue en parcourant la ville juché sur un âne, coiffé d'une mitre et affichant ses fautes. Rentré chez les franciscains, il y rédige des Constitutions pour l'Ordre. Diplomate, envoyé chez les Turcs, il ne peut éviter la prise de Constantinople ; l'indifférence des Chrétiens d'Occident pour beaucoup. Face à la menace ottomane, à la tête des armées hongroises, stoppant les turcs à Belgrade en 1456, il meurt de la peste au couvent d’Ujlak, bords du Danube cette même année.

Blagounette

venelles

TLe parisien - Année 1930

Un parisien arrive à la mer pour la première fois et découvre la marée descendante.
- C'est bien ma chance, j'arrive et voilà la mer qui part...