GuidesAccueil

Bouches-du-Rhône

Étymologies et toponymes
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence: Trouvez-les sur un fronton !

Sponsor

bouches-rhone
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


Bouches-du-Rhône

bouches-rhone
tFrançais Bouches-du-Rhône
tFrançaisBocas-de-Ròse
tPopulation 1 958 926 hab
tGentilé Bucco-Rhodaniens
tSuperficie 5 087,00 km²
tDensité385.08 hab/km²
tLatitude 43°19'53" N
tLongitude 5°24'21" E
tLatitude43.314649
tLongitude5.405767

Rue Bric et Brac

Étymologies et toponymes

  • Aix-en-Provence - Ais-de-Provença

    Aix-en-Provence, en occitan Ais-de-Provença, est attestée sur les Tables de Peutinger comme station sur la voie Julia-Augusta où elle se retrouve sous la forme Aquis Sextis. Nous la retrouvons aussi dans l'Itinéraire d'Antonin.

    Le toponyme Aix-en-Provence, ville d'eaux romaine puis gallo-romaine aux origines, provient des Aqua - eau, et du nom de Caius Sextius, consul de la ville vers 120 avant JC.

  • Allauch - Alaud

    Allauch, que vous prononcerez Allo comme au téléphone et est la forme francisée du Allaug provençal, apparaît en 1032 pour la première fois certaine dans les textes.

    Il est retrouvé dans une donation faite par Guillaume II°, vicomte de Marseille, à l'abbaye des femmes des Accoules, aussi connue sous le nom d'abbaye de Saint Sauveur. Par cet acte, Guillaume II cède le quart des terres de la seigneurie de la villa d'Allauch.

  • Alleins - Alen


  • Arles - Arle


  • Aubagne - Aubanha


  • Aureille - Aurelha


  • Auriol - Aurioù


  • Aurons - Aurons


  • Barbentane - Barbentana


  • Beaurecueil - Beurecuelh


  • Bèlcodène - Brecòda


  • Berre-l'Étang - Bèrra de l'Estanh


  • Bouc-Bel-Air - Boc-Bèl-Èr


  • Boulbon - Bolbon


  • Cabannes - Cabanas


  • Cabriès - Cabriès


  • Cadolive - Ca d'Oliva


  • Carnoux-en-Provence - Carnòs-de-Provença


  • Carry-le-Rouet - Carri-lo-Roet

    Carry-le-Rouet n'est pas né de la fusion de deux communes mais de la juxtaposition du nom des quartiers de Carry et de celui du Rouet.

    La plus ancienne trace que nous ayons trouvé du toponyme Le Rouet est datée du 4 décembre 1253 et se trouve dans le fond Saint-Sauveur ; Le Rouet se retrouve dans cette phrase latine Castri de Castronovo et de Carrio et de Rot dans un différent entre Guillaume des Baux et Marie de Castres qui demande lettres papales pour conforter sa suzerainenté et celle de ses enfants sur les terres de Châteauneuf, du Rouet et autre lieux. Les années suivants verront ce toponyme sous les formes Root, Toot, Rupt, Roc,...

  • Cassis - Cassis


  • Ceyreste - Ceiresta


  • Charleval - Charlaval


  • Châteauneuf-le-Rouge - Castèunòu lo Roge


  • Châteauneuf-les-Martigues - Castèunòu dau Martegue


  • Châteaurenard - Castèurainard


  • Cornillon-Confoux - Cornilhon e Conforç


  • Coudoux - Codoç


  • Cugès-les-Pins - Cuja


  • Éguilles - Agulha


  • Ensués-la-Redonne - En Suà la Redona


  • Eygalières - Aigalieras


  • Eyguières - Aiguiera


  • Eyragues - Airaga


  • Fontvieille - Fòntvièlha


  • Fos-sur-Mer - Fòs


  • Fuveau - Fuvèu


  • Gardanne - Gardanna


  • Gémenos - Gèmas


  • Gignac-la-Nerthe - Ginhac


  • Grans - Granc


  • Graveson - Graveson


  • Gréasque - Griasca


  • Istres - Istre


  • Jouques - Jocas


  • La Barben - La Barbent


  • La Bouilladisse - Bolhadissa


  • La Ciotat - La Ciutat


  • La Destrousse - La Destroça


  • La Fare-les-Oliviers - La fara des Oliviers


  • La Penne-sur-Huveaune - La Pena d'Evèuna


  • La Roque-d'Anthéron - La Ròca d'Antarron


  • Lamanon - Lamanon


  • Lambesc - Lambesc


  • Lançon-Provence - Lançon


  • Le Puy-Sainte-Réparade - Lo Pueg de Santa Reparada


  • Le Rove - Lo Ròve


  • Le Tholonet - Lo Tolonet


  • Les Baux-de-Provence - Lei Bauç-de-Provença

    Baux-de-Provençe, en provençal Provença o les Bauç est un toponyme dérivant du provençal 'Bauç' signifiant 'falaise, rocher à pic'; la morphologie des lieux explique parfaitement bien ce toponyme.

  • Les Pennes-Mirabeau - Lei Penàs de Mirabèu


  • Maillane - Malhana


  • Mallemort - Malamòrt


  • Marignane - Marinhana


  • Marseille - Marselha

    Les phocéens qui fondèrent Marseille donnèrent à la ville le nom de Massalia - Μασσαλία. Au revers des pièces de monnaie massaliotes, on trouve la signature MA ou MASSA. Mais d'où provient donc ce nom ?

    Amédée Boudin dans son Histoire de Marseille, 1852, pensait que ce nom était formé de deux mots celtiques Mas Salyorum - demeure des Salyens ; à cette époque le celtisme était très mode.

  • Martigues - Lo Martegue


  • Mas-Blanc-des-Alpilles -


  • Maussane-les-Alpilles -


  • Meyrargues -


  • Meyreuil - Mairuelh


  • Mimet - Mimet


  • Miramas - Miramàs


  • Mollégès - Molegés


  • Mouriès - Moriés


  • Noves - Nòvas


  • Orgon - Orgon


  • Paradou - Lo Parador


  • Pélissanne - Pelissana


  • Peynier - Puegnier


  • Peypin - Peipin


  • Peyrolles-en-Provence - Peiròla de Provença


  • Plan-d'Orgon - Lo PLan d'Orgon


  • Plan-de-Cuques - Lo Plan de Cucas


  • Port-de-Bouc - Lo Pòrt de Boc


  • Port-Saint-Louis-du-Rhône - Pòrt de Sant Loís dau Ròse


  • Puyloubier - Pueglobier


  • Rognac - Ronhac


  • Rognes - Ronha


  • Rognonas - Ronhonaç


  • Roquefort-la-Bédoule - Ròcafòrt e la Bedola


  • Roquevaire - Ròcavaira


  • Rousset - Rosset


  • Saint-Andiol - Sant Andiòu


  • Saint-Antonin-sur-Bayon - Sant Antonin de Baion


  • Saint-Cannat - Sant Canat


  • Saint-Chamas - Sanch Amàs


  • Saint-Estève-Janson - Sant Estève Genson


  • Saint-Étienne-du-Grès - Sant Estève dau Gres


  • Saint-Marc-Jaumegarde - Sant Marc de Jaumegarda


  • Saint-Martin-de-Crau - Sant-Martin-de-Crau


  • Saint-Mître-les-Remparts - Sant Mitre dei Barris


  • Saint-Paul-lès-Durance - Sant Pau de Durença


  • Saint-Pierre-de-Mézoargues - Sant Pèire de Mesoarga


  • Saint-Rémy-de-Provence - Sant Romieg de Provença


  • Saint-Savournin - Sant Savornin


  • Saint-Victoret - Sant Victoret


  • Saintes-Maries-de-la-Mer - Li Sànti Màrio de la Mar


  • Salon-de-Provence - Selon de Provença

    La commune de Salon deviendra Salon-de-Provence le 20 juin 1918 suite à délibération municipale ; ce changement de nom étant lié aux multiples communes appelées Salon et ayant très probablement crée de multiples confusions postales lors de la grande guerre qui se terminera le 11-11-1918 à 11 heures.

    Ce toponyme est attesté au IX° siècle avec un Villa Salone, toponyme que nous retrouverons en l'an 964 avec un Castro Sellone, certainement situé à l'emplacement de l'actuel château de l'Empéri.

  • Sausset-les-Pins - Sausset dei Pins


  • Sénas - Senàs


  • Septèmes-les-Vallons - Seteme


  • Simiane-Collongue - Simiano lei col'longo


  • Tarascon - Tarascon


  • Trets - Tretz


  • Vauvenargues - Vauvenarga


  • Velaux - Velaurs


  • Venelles - Venèla


  • Ventabren - Ventabren


  • Vernègues - Lo vernegue


  • Verquières - Verquiera


  • Vitrolles - Vitròla