GuidesAccueil

Aillières-Beauvoir

Étymologies et toponymes

:

Sponsor

aillieres-beauvoir
<Cliquer l'image>


TAillières-Beauvoir: Étymologies et toponymes

Les toponymes de Aillières-Beauvoir remontent aux temps les plus reculés pour la plupart, certains du néolithique. Véritables images de ce territoire et de ses générations, ces toponymes, oronymes, hydronymes et leurs significations vous permettent de cerner l'histoire de la commune.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli ; nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.

Aillières-Beauvoir

aillieres-beauvoir


tFrançais Aillières-Beauvoir
tPopulation 200 hab
tGentilé
tSuperficie 15,07 km²
tDensité13.27 hab/km²
tLatitude 48°24'18" N
tLongitude 0°20'31" E
tLatitude48.404999
tLongitude0.325278


Rue Bric et Brac

Étymologies et toponymes

tAillières-Beauvoir

tAillières-Beauvoir

Les communes d'Aillières et de Beauvoir ont fusionné en 1965. Aillières-Beauvoir est attesté au XII° siècle dans l'Orderici Vitalis Angligenæ sous la forme Allerias et dans ce passage Castra, id est Allerias. Nous retrouvonsce toponyme entre 1171 et 1191 sous la forme Alleriis. 1594 nous fera connaitre ce toponyme sous son orthographe actuelle avec un Aillières qui est alors fixé.

Beauvoir est attesté en l'an 1149 avec un Ecclesia Sancte Margarite de Bello Videre. Nous le retrouvons en 1274 avec un Parrochia de Bello Visu. Nous le retrouvons en 1667 avec un Beauvoy alors que l'an 1273 nous laissait toujours voir un Belvaer.

tHameaux et quartiers

  • L'Hommeau -
    Long: : 0.132354 - Lat: : 48.067342
    Le mot est ancien et signifie Petit Homme. Ce lieu fut-il habité par un propriétaire de petite taille qui, signe particulier, laissa sa marque au lieu ? C'est une possibilité.
  • La Folie -
    Long: : 0.108161 - Lat: : 48.067023
    Une explication donnée à ce type de toponyme est liée à des dépenses folles, extravagantes, importantes. Une autre, plus juste à nos yeux, ferait dériver ce toponyme de Feuillée, en lui donnant le sens de cabane, abri recouvert de feuilles.
  • Les Blins -
    Long: : 0.113737 - Lat: : 48.065792
    Ce toponyme est signalé sous la forme Belin au XVIII° siècle. Il s'agit là d'un nom de famille bien connu Belin dérivant de Belin - mouton, ancien mot français dont vous retrouvez trace dans le mot Bélier. Gautier de Coincy et François Villon- entre autre, l'utilisent dans leurs écrits. C'est le nom du mouton dans le Roman de Renart.
  • Long Boyau -
    Long: : 0.129554 - Lat: : 48.066092
    Les cartes d'État-Major du XIX° siècle montrent la présence de prairies ou terrains humides boisés en ces lieux, peu larges, elles s'étirent comme un boyau. Une partie divergente de ce long boyau est appelée Petit long Boyau.

PNos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.