GuidesAccueil

Zuytpeene

Zuytpeene - Presse passée

:

Sponsor

zuytpeene
<Cliquez l'image>




TZuytpeene: Presse passée

La presse du passé de la commune de Zuytpeene est bonne source pour connaître Zuytpeene.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Zuytpeene

zuytpeene


tFrançais Zuytpeene
tFlaamskZuidpene
 
tPopulation 524
tGentilé Zuytpeenois
tSuperficie 11,80 km²
tDensité44.41 /km²
 
tLatitude 50°48'36" N
tLongitude 2°26'48" E
tLatitude50.793281
tLongitude2.430071


Rue Bric et Brac

Presse passée

TÉteignoirs

Les curés sont les ennemis de la lumière ; chacun le sait.
Il paraît que, de l'autre côté des Alpes, c'est le contraire. Le journal La Riforma s'en plaint à Rome.
Les prêtre, dit-il, sont plus empressés que nous à profiter des applications du progrès. Où verront-nous briller la lumière électrique ? Dans les théâtres ? au Capitole ? au Pincio ?, dans les rues ? dans les ministère ? Ma Che ! Nous la verrons triompher dans les nefs des églises de Rome. La société des frères Moeschott vient de signer un contrat pour l'illumination de toutes les églises de Rome avec des lampes électriques: on a commencé à l'église Saint-Laurent in Damazo. Les prêtres mettent leur nez partout !

LA CROIX - 16 juin 1883

TContrebande en auto blindée

Zuytpeene, 4 janvier - Une automobile blindée, chargée de tabac de contrebande, a passé à toute vitesse, à Wemaers-Cappel et traversé les villages de Zuytpeene et de Noordpeene dans l'arrondissement d'Hazebrourk.
Près du pont du chemin de fer, à Noordpeene, le véhicule a renversé une voiture, un cheval et un marchand ambulant, ainsi que deux enfants qui ont été légèrement blessés.
L'automobile a continué sa course vertigineuse sans que le chauffeur ne se soit inquiété des victimes.

LA CROIX - 6 janvier 1912

TTerrible orage

Zuytpeene, 4 août - Le fluide de l'orag qui a ravagé les Flandres est tombé à Zuytpeene sur une ancienne ferme couverte de chaume appartenant à M. Jules Desmondt, deumeurant sur la place de Noordpeene, et occupée par Joseph Warin, ouvrier agricole chez M. Maerens, à Zuytpeene, son épouse, née Marguerite Bogaert et leurs six enfants.
Malgré la pluie qui faisait rage, l'incendie se développa avec rapidité, détruisant la maison d’habitation et la grange voisine.
Les secours apportés par les voisins furent inopérants et les sinistrés durent assister impuissants à la destruction de leur demeure ; ils n'avaient eu d'ailleurs que le temps de fuir et durent abandonner une grande partie du mobilier.
Les époux Warin et leurs six enfants ont été recueillis par les voisins en attendant qu'un nouvel abri puisse les réunir.
Les dégâts sont couverts par une assurance.

LA CROIX DU NORD - 6 août 1938

TPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !