GuidesAccueil

Vaux-devant-Damloup

Presse passée

:

Sponsor

vaux-devant-damloup
<Cliquer l'image>


PVaux-devant-Damloup: Presse passée

La presse du passé de la commune de Vaux-devant-Damloup est bonne source pour connaître Vaux-devant-Damloup.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Vaux-devant-Damloup

vaux-devant-damloup


tFrançais Vaux-devant-Damloup
tPopulation 74 hab
tGentilé Vauxois
tSuperficie 6,56 km²
tDensité11.28 hab/km²
tLatitude 49°13'42" N
tLongitude 5°28'27" E
tLatitude49.211535
tLongitude5.474260


Rue Bric et Brac

Presse passée

TDe quoi se mêlent-ils ?

Vaux-devant-Damloup, 20 janvier - À propos de la mort d'une centenaire.
Notre correspondant de Verdun nous écrit que, mercredi dernier, est morte très chrétiennement, dans le petit village de Vaux-devant-Damloup, près de Verdun, Mme Vve Lisparlette, âgée de 100 ans.
Elle avait 40 ans lorsque son mari mourut, lui laissant pour toute fortune six enfants. Résignée aux volontés d'En-Haut, elle accepta cette épreuve avec un grand esprit de foi, et toute sa vie elle fut une femme profondément chrétienne. Une de ses plus grandes joies fut de voir monter son petit-fils à l'autel, le jour de sa première messe.
Elle avait demandé que demain dimanche, 22 janvier, une messe solennelle fût chantée à l'église de sa paroisse à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance. Ce qui a été accepté avec empressement par M. l'abbé Henry, curé de la paroisse, qui avait dressé aussitôt un beau programme de fête religieuse.
Mais quelqu'un veillait, quelqu'un qui voulait autre chose que des fêtes religieuses, et qui se mit a organiser des fêtes laïques et républicaines en l'honneur de Mme Lisparlette. Le préfet, les sénateurs Poincaré, Humbert, Develle, le député, le sous-préfet, le général gouverneur, les conseillers généraux et d'arrondissement, etc., devaient être de la fête et assister à un banquet en l'honneur de la centenaire. Une musique républicaine avait même été convoquée.
Hélas Dieu a décidé autrement, car il vient de rappeler à lui sa vieille servante, dont les obsèques ont eu lieu, ce matin samedi, jour anniversaire de sa naissance.
La vénérable centenaire était la grand-mère de M. l'abbé Jacquart, curé de Rupt-aux-Nonains, près Saudrupt, en département de Meuse.

LA CROIX - 22 janvier 1911

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !