GuidesAccueil

Tourcoing

Presse passée

:

Sponsor

tourcoing
<Cliquer l'image>


PTourcoing: Presse passée

La presse du passé de la commune de Tourcoing est bonne source pour connaître Tourcoing.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Tourcoing

tourcoing


tFrançais Tourcoing
tPopulation 92 600 hab
tGentilé
tSuperficie 15,19 km²
tDensité6096.12 hab/km²
tLatitude 50°43'0" N
tLongitude 3°9'60" E
tLatitude50.716702
tLongitude3.150000


Rue Bric et Brac

Presse passée

TFeu d'artifice en chambre

Tourcoing, 12 août - Un habitant de la rue de Tournay, à Tourcoing, avait acheté dernièrement dans une vente publique un lot de pièces d'artifices soleils, fusées, pétards, etc.
Mercredi soir, il eut l'idée originale d'offrir une fête pyrotechnique à ses voisins. Il cloua sur une planche toutes ses pièces, reliées de façon à flamber l'une après l'autre, puis il lança des invitations auxquelles on se hâta de répondre. Mais, dès qu'il eut mis le feu à la première pièce, un soleil s'enflamma; une forte secousse ébranla la maison, le plancher craqua et toutes les vitres de la maison furent brisées ainsi que celles des maisons voisines.
Les invités, atfolés, s'enfuirent de tous côtés plusieurs ont reçu de légers éclats, mais personne, heureusement, n'a de blessures sérieuses.
Une enquête est ouverte.

LE PETIT PARISIEN - 13 août 1892

TJustice est rendue

Tourcoing, 20 mars - En plein XIX° siècle - La scène se passe au Pont-de-Neuville, en Tourcoing. Une voiture attelée de deux vigoureux chevaux s'arrête devant le poste de douane, mais au moment où les préposés de la douane s'apprêtent à la visiter repart au grand galop. Les douaniers jettent une auge en travers de la route pour arrêter la voiture. Le conducteur surexite ses chevaux à coups de fouet, et l'auge est brisée en miettes par les roues du véhicule qui franchit sans peine l'obstacle. Les douaniers saluent alors les fraudeurs de quelques coups de revolver.
Mais le piquant de l'aventure se passe un peu plus loin, près du cabaret du bout du monde où la douane avait dressé une embuscade. Là, une conversation s'engage à coups de revolver et de batons entre fraudeurs et douaniers. Un des chevaux de la voiture tombe mort et les fraudeurs profitent de la bagarre pour s'éclipser. Détails curieux, les malfaiteurs avaient garni d'acier le poitrail de leurs chevaux, prévoyant une attaque, et le cheval tué a été frappé dans le côté. La voiture contenait 900 kilos de tabac d'une valeur de 10.875 francs. On a ramassé sur le lieu de la lutte des gourdins dont se servaient les voleurs en question.

LA CROIX - 22 mars 1893

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !