GuidesAccueil

Megève

Presse passée
Megève
Megève: À Megève, vous ne pouvez pas le voir !

Sponsor

megeve
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Megève

megeve
tFrançais Megève
tPopulation 3 900 hab
tGentilé megévans
tSuperficie 44,11 km²
tDensité88.42 hab/km²
tLatitude 45°52'0" N
tLongitude 6°37'0" E
tLatitude45.866699
tLongitude6.616670


Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles à Megève

Megève  Un digne serviteur

Megève, 22 août - À Megève, département de Haute-Savoie, vient de mourir, au début de sa 97° année, M. Jean-Claude Grosset-Janin, qui fut sacristain de cette paroisse pendant plus de quatre-vingts ans.
Cette charge avait été, avant lui, remplie par son père et son grand-père; à eux trois ils l'ont occupée durant tout le XVIII° et XIX° siècle : trois clercs pour deux cents ans !
La paroisse de Megève a fait à son doyen des Funérailles dignes de son dévouement; elles étaient présidées par le vénérable curé de la paroisse, M. l'abbé Monnard, âgé lui-même de plus de 80 ans et en ayant passé, tant comme vicaire que comme curé, plus de cinquante-cinq ans à Megève.

LA CROIX - 29 août 1913

Megève  L'inventaire à Megève

Megève, 12 mars - À Megève, en département de haute-Savoie, la veille, la nuit et le jour de l'inventaire, le glas a été prolongé d'heure en heure. À 10 heures, une messe solennelle fut pprononcée à l'issue de laquelle le Saint Sacrement fut porté processionellement à la chapelle des Pénitents.
À l'arrivée de l'agent, il y avait foule au cimetière et aux abords de l'église. Les portes étaient ouvertes.
Après la protestation du curé, les agents s'avancèrent. Instinctivement on se resserra.
- Laissez passer ces Messieurs, cria M. le curé.
Les fidèles hésitèrent et finirent par s'écarter. Mais quand le percepteur mit le pied sur le seuil, Jean Morand, un solide gars, lui mettant la main sur l'épaule, lui dit poliment:
- N'entrez pas, Monsieur le percepteur, je vous prie, et prenant un ton d'autorité il ajouta:
- Vous ne rentrerez pas du reste, je vous le jure; vous avez la gendarmerie et la troupe à votre service, mais tant qu'une goutte du sang savoyard coulera dans nos veines, nous défendrons notre bien et jusqu'à la mort.
Des bravos retentirent et le percepteur déclara ne pas insister. La foule ouvrit les rangs avec joie. M. le curé félicita ses paroissiens.

LA CROIX - 18 mars 1906

La séparation de l'Église et de l'État suivant les lois de 1905 ne se fit pas sans heurts et luttes parfois très violentes de la part des populations.

Megève  Les tanks démobilisés vont servir en montagne

Megève, 8 septembre - Les merveilleux engins de guerre qui ont été d'une si grande utilité pour la fin des hostilités viennent de démontrer aux épreuves de Megève, dans les Alpes, qu'ils pouvaient devenir d'excellents véhicules de tourisme en montagne.
Ayant une dizaine de passagers à leur bord, les appareils viennent d'accomplir avec grand succès les 1730 mètres du dur parcours Megève-Mont-d'Arbois. Le meilleur temps réalisé au cours des essais fut de 1 h. 35 pour l'ascension et de 55 minutes pour la descente, avec 6,5 litres de consommation d'essence.
Quatre appareils ont participé aux épreuves qui ont pris fin hier.

LA CROIX - 10 septembre 1919

Megève  Accident d'automobiles

Megève, 22 août - Une automobile marchant à toute allure et occupée par une famille anglaise, a tamponné, à l'entrée du village de Megève, un char occupé par des paysans. Le choc fut terrible. Quatre personnes furent relevées grièvement blessées. Une jeune fllle a une fracture à la colonne vertébrale et plusieurs côtes enfoncées. Son état est désespéré.

LA CROIX - 24 août 1905

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !