GuidesAccueil

Mallemort

Presse passée

:

Sponsor

mallemort
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.



PMallemort: Presse passée

La presse du passé de la commune de Mallemort est bonne source pour connaître Mallemort.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Mallemort

mallemort


tFrançais Mallemort
tPopulation 5 800 hab
tGentilé mallemortais
tSuperficie 28,16 km²
tDensité205.97 hab/km²
tLatitude 43°44'60" N
tLongitude 5°11'60" E
tLatitude43.733299
tLongitude5.183330


Rue Bric et Brac

Presse passée

MallemortChauffeur de taxi courageux

Mallemort, 21 juin - Menacé d'être dépouillé un courageux chauffeur de taxi a fait arrêter ses agresseurs. Les deux bandits sont des jeunes gens de moins de vingt ans.
Près du village de Mallemort, un chauffeur de taxi, M. Pierre Melchior, 27 ans, a été attaqué par deux de ses clients dans des conditions où il ne dut qu'à son courage et à son énergie, non seulement de se tirer d'affaire, mais de faire arrêter ses agresseurs.
Peu avant 22 heures, alors qu'il était en stationnement à Aix-en-Provence, il voyait venir à lui deux individus qui le priaient de leur faire faire une promenade dans la ville. Ensuite, ils lui demandèrent de les transporter jusqu'à Mallemort.
Un peu avant d'arriver au village, les jeunes gens mirent pied-à-terre et le menacèrent d'un revolver, en le sommant de leur remettre son argent. Comme le chauffeur déclarait ne pas en avoir, ils le mirent en demeure, toujours sous la menace du revolver, d'en demander par téléphone dans un café du village. Tenant le revolver dans la poche du veston, les deux jeunes bandits conduisirent le chauffeur au café Fontvielle, où il devait téléphoner.
Quelques consommateurs s'y trouvaient encore. Il était environ 21 heures. Soudain, le chauffeur, que la scène avait excédé, se retourna et saisit celui qui avait le revolver dans sa poche à bras-le-corps.
Le jeune bandit put cependant s'enfuir, non sans avoir réussi à tirer quatre coups de revolver qui, heureusement, n'atteignirent personne. La brigade de gendarmerie de Pont-Royal était alertée et les gendarmes, en se transportant à Mallemort, rencontrèrent le jeune homme sur la route et l'arrêtèrent.
Au cours de la nuit, vers 4 heures, l'autre bandit était arrêté après des battues qui durèrent une partie de la nuit. Tous deux ont été écroués à la chambre de sûreté de la gendarmerie.
Le premier arrêté se nomme Léonce Dhiven, 19 ans; habitant Aix-en-Provence; le second René Coste, 19 ans, dont les parents habitent Lyon. Ils sont à la disposition de M. Gambini, juge d'instruction à Tarascon.

LE PETIT JOURNAL - 22 juin 1936

MallemortLa tempête fait un mort

Mallemort, 15 avril - La tempête qui sévit depuis plusieurs jours vient de faire un mort à Mallemort. Un chemineau qui passait sur les bords de la Durance a été emporté dans l'impétueuse rivière, au plus fort de la tourmente. Son corps n'a pas été retrouvé ; seule sa besace gisait sur les rives de la terrible rivière.

LE PETIT JOURNAL - 18 avril 1903

MallemortMarché aux bestiaux de Mallemort

Mallemort, 20 décembre - Voici les cours des bestiaux échangés à Mallemort lors du marché aux bestiaux. Bœufs gras: 5 francs - Moutons fins: 5.50 - Agneaux: 10 à 10.50 - Porcs gras: 9 à 9.75 - Cochons de lait: 12 à 13 francs - Tous ces prix donnés au kilogramme.

LE PETIT JOURNAL - 27 décembre 1938

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !