GuidesAccueil

Île-de-Houat

Presse passée
Île-de-Houat
Île-de-Houat: Contrejour sur Houat

Sponsor

houat
<Cliquer l'image>


PÎle-de-Houat: Presse passée

La presse du passé de la commune de Île-de-Houat est bonne source pour connaître Île-de-Houat.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Île-de-Houat

houat


tFrançais Île-de-Houat
tPopulation 257 hab
tGentilé Houatais
tSuperficie 2,91 km²
tDensité88.32 hab/km²
tLatitude 47°23'26" N
tLongitude 2°57'20" W
tLatitude47.390422
tLongitude-2.955663


Rue Bric et Brac

Presse passée

TTempêtes en Bretagne

Houat, 18 octobre - Par suite de la tempête, une centaine de marins et de femmes des îles de Houat et Hœdic, venus à la foire de mercredi, sont immobilisés dans le port de Saint-Goustan.

LA CROIX - 20 octobre 1907

TL'instituteur s'est pendu

Houat, 28 octobre - Le Morbihannais annonce que l'instituteur laïque de Houat s'est pendu à la suite d'une querelle de ménage. Le suicidé avait pour unique élève le fils du syndic de l'île.
L'exemple qu'il donne à la population ne rehaussera pas auprès d'elle le prestige de l'enseignement sans Dieu.

LA CROIX - 1 novembre 1894

TUn nouveau phare d'une portée de 30 kilomètres au large du Morbihan

Houat, 6 décembre - Les services des ponts et chaussées du Morbihan viennent de procéder avec succès aux essais d'un nouveau phare situé dans la zone dangereuse du plateau des Birvideaux, où jadis on ne comptait plus les naufrages et les accidents de mer. C'est un travail herculéen qui a été demandé à ces maçons de l'Océan qui, avec une opiniâtreté remarquable, ont engagé, depuis 1891, la lutte contre les éléments.
En 1890, le Conseil Général du Morbihan réclamait ce phare. On se mit à l'oeuvre, mais il fallut souvent recommencer l'ouvrage, car les vagues balayent fréquemment les coulages ciment.
En 1917, enfin, en pleine guerre, on vit émerger des flots la base solide sur laquelle fut édifié le phare des Birvideaux : une tour de 30 mètres de hauteur, dont la puissante lanterne a brillé pour la première fois le 26 juillet 1934. Maintenant, tous les soirs, elle éclaire la mer à 14 milles à la ronde, c'est-à-dire à 30 kilomètres environ, aux côtés des feux de la terrible Teignouse et des phares de Belle-Ile et de Groix.

LA DÉPÊCHE DE MADAGASCAR - 16 janvier 1936

TRecteur et gardien de phare à Houat

Île de Houat, 12 septembre - Le recteur de l'Île de Houat vient d'être nommé garden de phare de l'Île de Houat, au large de Quiberon, qui, jusqu'ici, ne possédait ni phare ni sémaphore, et souvent, pendant les mauvais temps d'hiver, se trouvait séparée du reste du continent, vient d'être dotée d'un phare appelé à rendre de grands services aux navigateurs, et dont la portée est de 2 milles.
Pour veiller à ce poste de confiance, on a choisi M. l'abbé Louis Le Cam, recteur de Houat, né en 1885, à Plouharnel. Capitaine de réserve, il se conduisit en héros pendant la guerre et fut décoré de la médaille militaire et de la Légion d'Honneur.

LA CROIX, 15 septembre 1933

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !