GuidesAccueil

Gouville-sur-mer

Presse passée

:

Sponsor

gouville-sur-mer
<Cliquer l'image>


PGouville-sur-mer: Presse passée

La presse du passé de la commune de Gouville-sur-mer est bonne source pour connaître Gouville-sur-mer.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Gouville-sur-mer

gouville-sur-mer


tFrançais Gouville-sur-mer
tPopulation 2 100 hab
tGentilé
tSuperficie 13,24 km²
tDensité158.61 hab/km²
tLatitude 49°6'60" N
tLongitude 1°35'60" W
tLatitude49.099998
tLongitude-1.583330


Rue Bric et Brac

Presse passée

TChute du gay-Lussac
Le ballon Gay-Lussac tombé dans la Manche ; ses deux passagers ont été sauvés, mais une dame qui les accompagnait s'est noyée.


Gouville-sur-Mer, 15 juillet - Le sport aéronautique compte une victime de plus.
Le Gay-Lussac, parti de Saint-Cloud, est allé tomber dans la Manche en face de Gouville-sur-Mer. Le ballon était monté par trois personnes, MM. Wateau et Passion et une femme, Mme Masson. Les aéronautes ont fait tout ce qui était humainement possible pour sauver leur compagne de danger, mais Mme Masson, très nerveuse, ne parvint pas à se maintenir avec eux dans le filet. Une formidable lame de fond l'enleva et la précipita dans la mer.
Après des transes affreuses, les aéronautes se jetèrent à l'eau et furent recueillis par des pêcheurs qui les ramenèrent au rivage.

LE PETIT JOURNAL - 20 juillet 1909

TArrestation de la receveuse des Postes

Gouville-sur-Mer, 20 octobre - La veuve Aubert, 54 ans, receveuse des postes de Gouville-sur-Mer, a été arrêtée samedi soir sur mandat du Parquet de Coutances, pour avoir commis au préjudice de l'État des détournements s'élevant à plus de 300.000 francs.
Après avoir fait signer des demandes de remboursement à la Caisse d'Épargne par des clients, la receveuse inscrivait une somme supérieure. Elle remettait aux clients ce qu'ils avaient demandé et gardait le reste.
Au moment du contrôle, elle maquillait le livret, marquait une somme correspondant aux écritures. Par le même procédé, elle inscrivait le chiffre réel avant de rendre les livrets aux clients. Elle n'opérait que sur des livrets à dépôt important.

LA CROIX - 22 octobre 1935

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !