GuidesAccueil

Floing

Presse passée

:

Sponsor

floing
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.



PFloing: Presse passée

La presse du passé de la commune de Floing est bonne source pour connaître Floing.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Floing

floing


tFrançais Floing
tPopulation 2 500 hab
tGentilé flongeois
tSuperficie 7,43 km²
tDensité336.47 hab/km²
tLatitude 49°43'0" N
tLongitude 4°56'60" E
tLatitude49.716702
tLongitude4.933330


Rue Bric et Brac

Presse passée

TLes braves gens

Floing, 20 août - C'est un des épisodes les plus héroïques, les plus glorieux de la guerre de 1870 que l'on commémore en élevant à Floing un monument à la mémoire des cavaliers de la division Margueritte dont le dévouement sauva ce jour-là l'honneur de l'armée.
Il était trois heures de l'après-midi. Le général Margueritte ayant reçu l'ordre de charger, prend la tête de la division ; mais à peine a-t-il fait quelques pas qu'une balle lui traverse les joues. On l'emporte aussitôt tandis que le glorieux soldat s'efforce encore de crier: En avant !
C'est alors que se place la scène légendaire.
Le général Ducrot accourt au galop.
- Allons, dit-il, au général de Galliffet, qui remplace Marguerite, allons encore un effort !
À quoi Galliffet répond simplement:
- Tant que vous voudrez, mon général, tant qu'il en restera un !
Et la charge recommence, furieuse, désespérée. Mais les hommes n'en peuvent plus et les chevaux sont fourbus. Ils tombent les uns après les autres sous les coups répétés de l'ennemi.
Et, pendant que s'accomplit l'hécatombe, le roi Guillaume de Prusse, qui suit la terrible scène des hauteurs de Frénois, ne peut retenir un cri d'admiration à la vue de ces vaillants cavaliers qui s'élancent si magnifiquement à la mort. 0h ! tapfere Leute ! Oh ! les braves gens ! s'écrie-t-il. Et ce mot est resté ; c'est celui qui est inscrit sur le monument qu'on vient d'élever. En peut-il être un plus beau ?



LE PETIT JOURNAL ILLUSTRÉ - 22 août 1910

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !