GuidesAccueil

Douai

Presse passée

:

Sponsor

douai
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Douai

douai
tFrançais Douai
tPopulation 42 400 hab
tGentilé
tSuperficie 16,88 km²
tDensité2511.85 hab/km²
tLatitude 50°22'0" N
tLongitude 3°4'0" E
tLatitude50.366699
tLongitude3.066670

Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles de Douai

Douai  Condamnation à l’échaufaud

Douai, 28 juin - Aublin a été exécuté à Douai sur la place Saint-Vaast, qui fait face à la maison d'arrêt.
Des dispositions rigoureuses avaient été prises pour tenir les spectateurs à distance. La garnison et la gendarmerie formaient la haie, et la place, absolument vide, était uniquement occupée par M. Roch et ses aides.
Aublin était dans le même état de prostration qu'au moment où il entendit prononcer son arrêt de mort. MM. le doyen de Saint-Jacques et l'aumônier de la prison lui ont donné les secours de la religion, et ont dû même soutenir de leurs bras le criminel, pris de défaillance, jusqu'au pied de l’échafaud.
Aublin, on se le rappelle, avait été condamné à mort pour crime d'assassinat commis sur le percepteur de Sivry et sur sa bonne.

LA LANTERNE - 01 juillet 1877

Douai  Feu

Douai, 4 janvier - À Douai, la prompte installation de la pompe à vapeur a pu éteindre un grave incendie commencé dans la boulangerie Leclercq, le dernier dimanche de l'année.
On a craint un moment pour la banque Dupont, mais le chef de la maison fit mettre avec beaucoup de sang-froid tous les livres en sûreté, et travailla avec les autres à combattre le feu. C'est auprès de cette maison que l'an dernier une petite fille fut brûlée vive dans les magasins Dupire.

LA CROIX - 06 janvier 1886

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !