GuidesAccueil

Champoléon

Presse passée
Champoléon
Champoléon: Nous voici à Crupillouse...

Sponsor

champoleon
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Champoléon

champoleon
tFrançais Champoléon
tPopulation 100 hab
tGentilé champoléards
tSuperficie 98,54 km²
tDensité1.01 hab/km²
tLatitude 44°44'60" N
tLongitude 6°14'60" E
tLatitude44.733299
tLongitude6.233330

Rue Bric et Brac

Presse passée

ChampoléonLa voiture verse, un mort et deux blessés

Champoléon, 28 avril - Une jardinière, attelée d'un mulet qui revenait de Saint-Bonnet, avec trois propriétaires de Champoléon, a, au lieu-dit Les Domaines, roulé dans un ravin, par suite d'un brusque écart du mulet.
Deux des voyageurs ont été grièvement blessés ; le troisième,- Irénée Hugues, âgé de 38 ans, a eu la tête écrasée sous une des roues du véhicule.

LE PETIT JOURNAL - 29 avril 1908

ChampoléonUn jeune dignois disparaît au cours d’une ascension

Champoléon, 18 août - Un jeune alpiniste dignois, Charles Prost, a disparu depuis le 10 août, date à laquelle il a été vu dans les Hautes-Alpes, au lieudit Les Clots, commune de Champoléon. Le disparu avait l’intention de franchir le Val Estrèche, en direction de Valgaudemar et de là de gagner Grenoble à pied. Toutefois, les colonnes de secours qui ont fouillé le massif de Chaillol n’ont trouvé, jusqu’à ce jour, aucune trace du disparu. Par ailleurs, aux dires d’une personne digne de foi, il aurait été vu le 21 août, vers 18 heures aux environs d’Entrevaux, département des Alpes-de-Haute-Provence, en direction de Puget-Théniers. Cette indication laisserait supposer que, à la suite d’un violent choc nerveux, ce jeune homme aurait perdu la mémoire et errerait à l’aventure.

LE PETIT JOURNAL ILLUSTRÉ - 01 septembre 1938

ChampoléonL'alpiniste disparu en 1938 est retrouvé

Champoléon, 2 août - On a retrouvé, après quatre ans, le corps d'un alpiniste disparu en 1938. Des bergers ont retrouvé le squelette du jeune Charles Prost, disparu en 1938. Ce jeune homme, étudiant âgé de 22 ans, et fils de M. Prost, professeur au lycée Gassendi, avait quitté Digne le 21 juillet 1938 pour rejoindre Grenoble par la montagne. Le 10 août 1938, il quittait le village de Champoléon et, depuis, on n'avait jamais retrouvé aucune trace de lui. La sécheresse persistante de cette année a permis à des bergers de la région de retrouver ses restes que l'on a identifiés grâce aux papiers retrouvés dans son sac tyrolien.

LA CROIX - 5 août 1942

ChampoléonLe ministre de la Santé publique a eu dans les Hautes-Alpes une journée bien remplie

Champoléon, 12 janvier — M. Ernest Lafont, ministre de la Santé Publique, a passé la journée dans les Hautes-Alpes. Arrivé par le rapide Paris-Briançon dans la matinée, le ministre s'est rendu au hameau de La Pierre pour envisager les mesures propres à désenclaver les hameaux, châteaux et granges, coupés de communication par l'éboulement de la route de Valdrôme à Serres.
M. Ernest Lafont est revenu à Gap pour assister au déjeuner intime qui a suivi la remise de la Croix de la Légion d'Honneur à M. Gaignaire, président du Syndicat d'Initiative de Gap.
L'après-midi, le ministre était à Champoléon, dans la haute vallée du Drac, où se disputait une épreuve de ski qui réunissait cent concurrents. Il a ensuite présidé la distribution des prix dans la salle de la mairie, et remis le Challenge Ernest Lafont au Ski Club de Champoléon.
Avant de reprendre le rapide de 19 heures 50 pour Paris, le ministre est allé voir l'important glissement des Nivouls, près de Gap.

LE PETIT JOURNAL - 13 janvier 1936

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !