GuidesAccueil

Beuzec-Cap-Sizun

Beuzec-Cap-Sizun - Presse passée

:

Sponsor

beuzec-cap-sizun
<Cliquez l'image>




TBeuzec-Cap-Sizun: Presse passée

La presse du passé de la commune de Beuzec-Cap-Sizun est bonne source pour connaître Beuzec-Cap-Sizun.

Ces coupures de presse voient faits-divers, larçins, crimes et violences ou simples cuites verbalisées d'une bonne nuit au violon avec nom, prénom et adresse en clair dans la presse.

À l'époque, les menus larçins pour notre époque voient enquête, et il nous est arrivé de découvrir que le commissaire fait une enquête pour un simple morceau de lard !

Crimes odieux et violences sont aussi légions. La violence était déja forte en ces temps reculés.

Beuzec-Cap-Sizun

beuzec-cap-sizun


tFrançais Beuzec-Cap-Sizun
 
tPopulation 1 100
tGentilé capiste
tSuperficie 34,54 km²
tDensité31.85 /km²
 
tLatitude 48°5'60" N
tLongitude 4°31'0" W
tLatitude48.083302
tLongitude-4.516670


Rue Bric et Brac

Presse passée

T

Les nouvelles de Beuzec-Cap-Sizun

Beuzec-Cap-Sizun  Coup de couteau

Beuzec-Cap-Sizun, 10 juin - Le 14 avril dernier, le nommé Griffon Jean-Yves, âgé de 22 ans, se trouvait à un repas de baptême, chez son oncle, au hameau dé Kerbarraler, en Beuzec-Cap-Sizun, lorsque, dans la soirée, il fut frappé d'un coup de couteau par un individu resté inconnu.
Griffon s'alita, et, le 24 courant, il succombait à son domicile, au hameau de Lezongar, dépendant également de Beuzec. Cette mort préoccupa, comme on le pense bien, l'opinion publique ; des bruits couraient avec persistance dans la commune, et, bien que Griffon n'eût pas porté plainte, la gendarmerie se livra à une enquête qui lui fit découvrir le coupable. Le parquet, prévenu par télégraphe, se rendit le 26 sur les lieux, et l'autopsie fut jugée nécessaire. Elle a été pratiquée par M. le docteur Hébert, d'Audierne, qui a reconnu, d'une façon très précise, que la mort de ce malheureux jeune homme avait été déterminée par un coup de couteau sous l'omoplate droite.
L'inculpé, un nommé Thomas, âgé de moins de 16 ans, a été laissé en liberté, jusqu'à sa comparution en police correctionnelle. Le maréchal des logis Hamayon et le gendarme Le Goff ont, dans cette affaire, fait preuve d'une perspicacité et d'une intelligence vraiment dignes d'éloges. Ce n'est pas la première fois, du reste, que la brigade de gendarmerie de Pont-Croix, dirigée par un chef intelligent et capable, justifie pleinement et sous tous les rapports la bonne renommée du corps d'élite auquel elle appartient.

LE JOURNAL DE LA GENDARMERIE - 10 juin 1888

beuzec-cap-sizun  Impôts ! Impôts !

Le pédant d'auberge de l'Union n'admet pas que c'est Alfred Brard qui fait augmenter les impôts, qui donc, si ce n'est celui qui les vote ?
On en prépare de nouveaux, entre autre pour 120 millions de plus aux instituteurs laïques déjà trop payés; un autre sur l'enrichissement contre le commerçant, l'industriel et le fermier ; il n'y aura que quelques privilégiés qui en seront exemptés.
Brard votera tout, il a sa part à l'assiette au beurre.

L'INDÉPENDANCE RÉPUBLICAINE - 1° décembre 1912
Alfred BRARD était député du Morbihan en 1912.

TPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon.

La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Un prix spécial devrait être décerné à certains journalistes de cette presse ancienne: les coupures concernant les cuites et amendes en découlant sont parfois d'un humour extraordinaire.

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !