GuidesAccueil

Arvieux

Presse passée

:

Sponsor

arvieux
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Arvieux

arvieux
tFrançais Arvieux
tPopulation 400 hab
tGentilé arvidants
tSuperficie 72,62 km²
tDensité5.51 hab/km²
tLatitude 44°46'1" N
tLongitude 6°44'20" E
tLatitude44.767075
tLongitude6.738760

Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles à Arvieux

Arvieux   CHASSEURS DE CHAMOIS ENSEVELIS SOUS UNE AVALANCHE

Arvieux - Quatre habitants d'Arvieux-en-Queyras, nommés Martin, Philip, Thomas Jacques et Blanc, partis pour la chasse au chamois, ont été surpris par une avalanche, tombant d'une élévation de 500 mètres, entraînés et roulés dans le torrent de Belle-Combe. Blanc et Martin, marchant les premiers, ont été pris par les bords de l'avalanche et ont pu se dégager.
Les deux autres n'ont pu être retrouvés à l'état de cadavre, l'un que le soir, l'autre que le lendemain, par des habitants venus à leur recherche. La tâche de ces derniers a été pénible dans le torrent, la masse de neige descendue avec un bruit de tonnerre, mesurait 30 mètres de longueur, autant de largeur et 8 mètres de hauteur.
Les victimes laissent deux veuves et neuf enfants dans la misère.

LA CROIX - 21 mars 1908

Arvieux   FORMIDABLE INCENDIE

Arvieux - Un formidable incendie vient de détruire presque totalement le hameau de Brunissard, commune d'Arvieux (Hautes-Alpes).
Trente-six maisons sur trente-neuf dont se composait le hameau, ont été la proie des flammes. Les pertes s'élèvent à 525,000 francs; elles ne sont couvertes par aucune assurance. La plupart dés victimes de ce sinistre sont réduites à la misère.

LE PETIT JOURNAL - 29août 1882

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !