GuidesAccueil

Arracourt

Presse passée

:

Sponsor

arracourt
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.


  • VOTRE ENTREPRISE
    Son adresse
    05000 Gap
  • Téléphone: 04 92 53 79 42
  • Portable: 04 92 53 79 44
  • Télécopie: 04 92 53 79 43

  • http://www.son-site.aa
  • courriel@son-site.aa

  • Latitude: 44.561701
  • Longitude: 6.082842


Arracourt

arracourt
tFrançais Arracourt
tPopulation 200 hab
tGentilé arracourtois
tSuperficie 17,41 km²
tDensité11.49 hab/km²
tLatitude 48°44'60" N
tLongitude 6°32'60" E
tLatitude48.733299
tLongitude6.533330

Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles de Arracourt

Arracourt   Cartes postales et gendarmes

Arracourt, 5 septembre - Depuis quelque temps étaient mises en vente des cartes postales représentant côte à côte, au poteau frontière, un gendarme allemand et un gendarme français. Et la légende de la carte indiquait : Au poteau frontière à Arracburt.
Les gendarmes de cette brigade s'émurent quand ils eurent connaissance de la publication de ces cartes.
Le point de frontière où étaient prises les photographies mises en vente était bien celui où est dressé le poteau frontière, mais le gendarme qui y figurait n'était point de la brigade et n'était connu par aucun de ses collègues.
Les gendarmes finirent par reconnaître en lui un jeune homme d'Arracourt, département de Meurthe-et-Moselle.
Notre homme, interrogé, avoua qu'un photographe allemand lui avait proposé de figurer un gendarme français près du poteau frontière où était venu un gendarme allemand.
L'uniforme nécessaire fut prêté par la veuve d'un ancien gendarme qui avait conservé celui de son mari.
Procès-verbal a été dressé au jeune homme pour port illégal d'uniforme.
L'enquête se poursuit.

LE JOURNAL DE LA GENDARMERIE - 20 septembre 1908

pPresse passée

La presse du passé est passionnante !

Regorgeant d'anecdotes ou de faits-divers, parfois croustillante, souvent sordide, parfois amusante, elle nous permet de ressentir la manière de pensée de nos aïeux, de ceux qui ont vécu en cette commune, en ce territoire, de ceux qui l'ont fait vivre et que nous visitons.

La presse passée redonne vie aux simples citoyens, à ces gens qui n'auront jamais nom en livres d'histoire.

Il est plaisant d'y voir l'évolution des importances: en 1900, le commissaire fait une enquête pour un vol de jambon ; . La violence est importante: violences ménagères ou non sont courantes, violences villageoises, banditisme ou non aussi ; les comptes se règlent à coups de poings, de bâtons ou autres armes.

Les cuites sont monnaie courante et pas exclusives de certaines régions: nombre de nos aïeux - ayant sans doute très soif, picolent sec !

Nous ne pouvons que vous conseiller de lire et acheter la Presse: vous la ferez vivre et imprimerez l'Histoire !