GuidesAccueil

Plœmeur

Anecdotes
Plœmeur
Plœmeur: Vents de tempête sur le fort de Keragan
1

Sponsor

ploemeur
<Cliquer l'image>

Cette entreprise soutient notre projet; nous l'en remercions. Faites-la travailler !.



PPlœmeur: Anecdotes

Toutes nos communes voient l'existence de petites histoires locales, parfois amusantes, parfois tristes, parfois sordides.

Elles voient aussi ajouté à cette rubrique des informations non classables sous les autres rubriques concernant la commune de Plœmeur.

Plœmeur

ploemeur
tFrançais Plœmeur
tPopulation 18 200 hab
tGentilé ploemeurois
tSuperficie 39,72 km²
tDensité458.21 hab/km²
tLatitude 47°44'60" N
tLongitude 3°26'60" W
tLatitude47.733299
tLongitude-3.433330


Rue Bric et Brac

Anecdotes

Carte-lettre d'un poilu de Plœmeur


Ploemeur   Marie-Philomène et Joachim, juillet 1917...

La guerre de 1914-1918 vit une explosion des échanges postaux entre les hommes envoyés dans les tranchées et leurs familles restées à l'arrière. Voici une carte-lettre envoyée par Marie-Philomène Le Coroller à son mari Joachim le Caignec qui, après quatre années de guerre, rentrera au pays indemne.

Pas de longues lettres, pas de sentiment exprimé, pas de romantisme; la censure guette et les gens sont pudiques. Ces cartes-lettres ne parlent souvent que de faits anodins; personne ne veut angoisser l'autre...

Plœmeur   Carte-lettre de Marie-Philomène Le Coroller à son mari, Joachim, 62°RI, secteur inconnu - 24 juillet 1917

Cher mari,
Aujourd'hui, nous avons fini de ramasser le blé. Jobou Jobig, diminutif breton pour Jozef - Joseph. a fait le tas comme d'habitude et Penher, l'homme à celle qui tue les cochons, est venu nous donner la main, en le payant bien sûr. J'ai été heureuse de l'avoir quand même. Il m'avait aussi donné la main pour le foin. On les a ramassés mais ils n'étaient pas trop secs. Le blé était normal, bien que le tas fut petit. Il n'y avait pas trop de grain.
Tu ne montreras cette photographie à personne.

Traduction du breton: KLB

Ploemeur
Jeanne, Mélanie et Marie-Philomène
Année 1915-1916

Ploemeur   Marie-Philomène Le Coroller

Ploemeur   Joachim Le Caignec

Né le 28 décembre 1878, Joachim-Marie Le Caignec, est fils de Joachim-Marie-Simon Le Caignec et Marie-Perrine Rivalain, domicilés au Gaillec, en Plœmeur. Le document militaire de Joachim le signale avoir les yeux bleus, les sourcils et cheveux châtains; Son front est ordinaire, le nez moyen, tout comme la bouche, aussi moyenne. Il a le menton rond et le visage ovale. Sa taille est de 1,64 mètre. Il exerce la profession de cultivateur.

Joachim est incorporé au 20° bataillon de chasseurs à pied le 16 septembre 1899, il arrive le jour même au corps. Chasseur de 2° classe, il est nommé chasseur de 1° classe le 1° avril 1901 puis renvoyé à ses foyers le 20 juillet 1902 avec un certificat de bonne conduite et après ses deux ans de service militaire. Il passe alors dans la réserve de l'armée d'active le 1° septembre 1902, au 62° régiment d'infanterie de Lorient.

La guerre de 1914 débutant, Joachim se voit mobilisé le 1° août 1914 comme des millions de citoyens français. Il a deux enfants, Jeanne et Mélanie, surnommée Tanie. Il rejoint son corps le 2 août. Il se retrouve aux armées le 8 août 1914. Nommé caporal le 17 avril 1915 dans son régiment de chasseurs, il passe à la 17° compagnie le 12 février 1916 puis au 262° Régiment d'Infanterie le 2 septembre de la même année. Mis en congé illimité de démobilisation, le 28 janvier 1919, il est affecté dans la réserve au 62° RI de Lorient pour être finalement totalement libéré le 10 novembre 1927.

Il est décrit comme bon caporal ayant toujours fait vaillamment son devoir et s'étant particulièrement distingué au cours des combats de juin et juillet 1918. Joachim n'a jamais subi de blessure signalée entre 1914 et 1918.

Retiré au Plénéno, en Keryado, actuellement quartier de Lorient, Joachim meurt en 1933. Il est enterré au cimetière de Keryado.

Doue d'he fardonno