GuidesAccueil

Aignan

Anecdote

:

Sponsor

aignan
<Cliquez l'image>




TAignan: Anecdote

Les us et coutumes

Si, de nos jours, les lois sont écrites et identiques pour tous sur le territoire national, ou presque, il fut une époque où elles étaient orales et différaient fortement d'une région à l'autre, ainsi que d'une ville à l'autre.

De nombreux seigneurs locaux, moyennant rétribution, fixèrent ces us et coutumes sur papier. Ils accordaient alors les Coutumes à leurs vassaux et s'engageaient tous à les respecter ; ce fut le cas pour Aignan.

Aignan

aignan


tFrançais Aignan
tGasconAnhan
 
tPopulation 800
tGentilé aignanais
tSuperficie 32,16 km²
tDensité24.88 /km²
 
tLatitude 43°42'0" N
tLongitude 0°5'60" E
tLatitude43.700001
tLongitude0.083333


Rue Bric et Brac

TNos us et coutumes

Si, de nos jours, les lois sont écrites et identiques pour tous, ou presque, il fut une époque où elles étaient orales et différaient fortement d'une région à l'autre, ainsi que d'une ville à l'autre.

De nombreux seigneurs locaux, moyennant rétribution, fixèrent ces us et coutumes sur papier. Ils accordaient alors les Coutumes à leurs vassaux et s'engageaient tous à les respecter.

TAignan reçoit ses coutumes

Nous étions en l'An de Grâce 1482.

Les coutumes d'Aignan furent données - ou plutôt renouvelées - par Jean IV°, comte d'Armagnac en 1481. L'original du premier document a malheureusement disparu dans l'incendie de la maison commune où il était gardé.

La commune d'Aigan y fut représentée par ses consuls. Ils firent allégeance en faveur de Pierre de Beanjeu, comte d'Armagnac, dont ils reconnaissaient la suzeraineté et la protection. En contrepartie, les habitants s'engagèrent à payer divers droits au sus-dit seigneur. Nous savons que la formule préliminaire était écrite en latin mais, pour une compréhension par tous, que l'ensemble du texte était écrit en gascon.

Malheureusement brulé, ce texte des coutumes d'Aignan nous est maintenant totalement inconnu.